Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Ethiopie → Améliorer l’accès à l’eau potable et l’assainissement au Tigray oriental

2016

Améliorer l’accès à l’eau potable et l’assainissement au Tigray oriental

Ethiopie

Titre : Améliorer l’accès à l’eau potable et l’assainissement au Tigray oriental

Pays /Région : Ethiopie

Localisation : Districts de Ganta-Afeshum et Gulomakda de la zone du Tigray oriental

Durée : 11 mois de février 2016 à décembre 2017

Contexte
Malgré la construction et l’aménagement de nombreux points d’approvisionnement en eau, 40 % des habitants du district de Ganta-Afeshum et 26 % des citoyens du district de Gulomakda n’ont toujours pas accès à l’eau potable. De plus, la qualité de l’eau n’est pas toujours garantie et la gestion des points d’eau n’est pas toujours organisée de façon correcte. L’hygiène laisse parfois à désirer et la gestion des eaux usées doit être améliorée. Conséquences ? De nombreuses maladies qui sont transmises par l’eau.

Objectif
Améliorer l’accès à l’eau potable, améliorer les conditions d’hygiène et organiser de façon efficace la gestion des eaux usées, voici les pierres angulaires de ce projet.

Présentation
Nos activités sont les suivantes : * Rénovation et/ou remise en état de 8 points d’approvisionnement en eau ; * La nomination de comités de gestion de l’eau pour chacun des 50 points d’approvisionnement. Les membres des comités sont formés et reçoivent le matériel et les outils nécessaires afin de pouvoir réaliser les réparations nécessaires ; * La formation de techniciens pour tester la qualité de l’eau ; * L’achat de matériel pour le labo ; * Tester les 50 points d’eau et traiter les eaux contaminées ; * L’organisation de formations quant à l’hygiène et la purification de l’eau pour les 32 collaborateurs en charge de de l’état et la promotion des programmes locaux. Ceci a pour but de faire connaître ces pratiques améliorées dans d’autres villages afin que ces derniers aussi améliorent leurs pratiques.

Bénéficiaires : 3.250 familles, soit 14.625 personnes, qui utilisent les 50 points d’approvisionnement en eau qui font partie de ce projet. La sensibilisation et la formation à l’hygiène et à la purification de l’eau améliorent ont également, indirectement, un impact sur tous les villages de la zone d’intervention.

Partenaires : Caritas Tigray oriental et Bruxelles Environnement / Hydrobru

Budget : 52.610 €

Caritas International

Page publiée le 16 août 2018