Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Burkina Faso → Collecte et valorisation des déchets solides dans la ville de Kaya (Burkina Faso)

2012

Collecte et valorisation des déchets solides dans la ville de Kaya (Burkina Faso)

Burkina Faso

Titre : Collecte et valorisation des déchets solides dans la ville de Kaya (Burkina Faso)

Pays : Burkina Faso

Localisation : Région du « Centre-nord »,

Date : 2012

Problématique
Les habitants n’ont pas d’accès à un système durable de gestion des déchets qui prenne en compte la valorisation et la mise en décharge.

Présentation
Mis en place depuis 2012, ce projet permet de nettoyer la ville et d’améliorer les conditions de vie des quartiers visés, mais aussi de valoriser les déchets. Les ménages sont sensibilisés à l’importance du ramassage et du traitement des déchets et invités à s’abonner au système de collecte mis en place par AJADD. Un centre de tri des déchets est également mis en place. Il permet d’extraire les déchets dangereux et de valoriser certains types de déchets : plastique dur, compost…
Le projet d’AJADD et d’Autre Terre permet de nettoyer la ville et d’améliorer les conditions de vie des quartiers visés, mais aussi de valoriser les déchets. Le compostage des déchets « verts », le tri et la vente des résidus solides sont une source importante de revenus. L’activité économique a une vocation également sociale puisqu’elle vise à générer des emplois pour des jeunes sans qualification.

Intervention
L’intervention d’Autre Terre a permis notamment de : * Réaliser une étude de référence sur la gestion des déchets ménagers ; * Construire un centre de stockage et de tri des déchets collectés ; * Collecter les déchets auprès de 800 ménages ; * Renforcer la formation des charretiers dans la collecte des déchets et valoriser leur expérience ; * Renforcer la formation des animateurs en technique d’animation pour augmenter le nombre d’abonnés ; * Renforcer la formation des travailleurs sur la production du compost et tri des déchets ; * Participer à diverses rencontres avec les autorités locales en vue de leur soutien ; Réaliser des échanges d’expériences entre les partenaires d’Autre Terre.

Présentation : Autre Terre

Page publiée le 16 mai 2018