Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Brésil → UN PROJET PILOTE COMMUNAUTAIRE POUR PREPARER AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ( BRESIL)

2006

UN PROJET PILOTE COMMUNAUTAIRE POUR PREPARER AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ( BRESIL)

Brésil

Titre : UN PROJET PILOTE COMMUNAUTAIRE POUR PREPARER AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ( BRESIL)

Pays : Brésil

Localisation : Région de Pintadas, Brésil

Date : 2006

Contexte
Dans les régions semi-arides du nord-est du Brésil, les agriculteurs doivent s’accommoder des pluies irrégulières et concentrées, des sécheresses récurrentes et des taux élevés d’évapotranspiration. La région fait face à une érosion des sols, une désertification, une fragmentation du couvert forestier et des pertes de biodiversité. La municipalité de Pintadas affiche un fort déficit hydrologique et des niveaux extrêmes de pauvreté. Cependant, la renommée que la communauté a acquise par son passé de mobilisations sociales et de leadership actif s’étend au-delà de ses frontières.

Objectifs
En 2006, la municipalité de Pintadas, le Centre Climatique (un institut de recherche université lié à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro, UFRJ) et REDEH (Réseaux pour le Développement Humain, une organisation de la société civile) ont mis en place un projet pilote nommé Adpta Sertão (AS) afin d’améliorer les moyens d’existence et les capacités locales de résistance aux sécheresses. L’Adaptation Communautaire aux Changements Climatiques (ACCC) vise à répondre à la myriade de problèmes sociaux, environnementaux et économiques par le biais d’un processus communautaire. Pour améliorer les moyens d’existence ruraux, l’ACCC se concentre généralement sur le renforcement des capacités d’adaptation des agriculteurs familiaux.

Actions mises en œuvre
• Les technologies comme l’assistance technique ont été vendues en kit aux agriculteurs selon un accord financier préalable • Les agriculteurs ont été guidés pour enregistrer les données concernant leurs activités et leurs revenus agricoles • 4 capacités technologiques d’irrigation ont été identifiées (systèmes d’irrigation au goutte-à-goutte) : 500 m², 1 000 m², 5 000 m², 10 000 m² • Chaque kit sert à améliorer la multiproduction en graines, en fruits, en légumes et en aliments pour les animaux (destinés à augmenter les productions laitières) • 2 types de pompes à eau sont utilisées : diesel et électrique • Une intégration du marché et un accès à la finance, un suivi et une évaluation continus, une stratégie plus adaptée pour permettre aux agriculteurs familiaux d’accéder aux données climatiques • Les travaux de terrain étaient ensuite transférés aux associations et aux coopératives paysannes locales • La Société Gouvernementale Brésilienne pour la Recherche Agricole (EMBRAPA) a aidé à sélectionner, utiliser et tester des variétés natives résistantes aux sécheresses. Le Programme d’Acquisition Alimentaire (PAA) et le Programme d’Alimentation Scolaire (PNAE) ont acheté de la nourriture aux agriculteurs familiaux à des prix garantis et sans appel d’offres • Les agriculteurs bénéficient du programme brésilien de microfinance (PRONAF) • La coopérative locale a permis aux agriculteurs d’accéder aux marchés locaux en installant un étalage avec 40 associés sur le marché hebdomadaire de la ville et en vendant les productions des agriculteurs aux nouveaux programmes PAA et PNAE.

Porteur du projet : REDEH

RESOLIS

Page publiée le 2 juillet 2018