Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2017 → Renforcement de la gestion et de la gouvernance des migrations et le retour et la réintégration durable au Mali

2017

Renforcement de la gestion et de la gouvernance des migrations et le retour et la réintégration durable au Mali

Mali

Titre : Renforcement de la gestion et de la gouvernance des migrations et le retour et la réintégration durable au Mali

Pays : Mali

Identifiant IATI : XI-IATI-EC_DEVCO_T05-EUTF-SAH-ML-07

Date/Durée : 03-Jul-2017

Résumé
En tant que pays d’origine et de transit, le Mali fait face à de nombreux migrants en détresse ainsi que de retournés des pays européens et de la sous-région dans le besoin. Afin de contribuer au renforcement de la gestion et gouvernance des migrations et assurer la protection, le retour et la réintégration durable des migrants, ce projet vise à assurer l’assistance et garantir la protection de 1 600 migrants en transit et soutenir 4 000 retours volontaires vers les communautés d’origine. Il visera également à soutenir la réintégration durable et la protection de 1 900 migrants de retour en partenariat avec les partenaires gouvernementaux. Afin prévenir les risques et dangers liés à la migration irrégulière, le projet visera également sensibiliser 200 communautés dans les zones de forte émigration et 70 000 migrants sur les routes migratoires. Finalement, en vue de soutenir la conception de politiques et programmes de développement basés sur des éléments factuels, il contribuera à soutenir les autorités nationales, locales et les partenaires dans la collecte de données sur les causes de la migration, les flux et les tendances

Contexte
Le Mali représente un des principaux pays de départ et de transit de migrants vers l’Europe en Afrique de l’Ouest. Il est estimé notamment que deux tiers des migrants quittant le Mali vers l’Europe proviennent des pays de la région et particulièrement de Guinée Conakry, Sénégal et Gambie. En effet, le pays est devenu un point de transit majeur pour les migrants ouest-africains en route vers l’Europe, qui vont être menés à risquer leur vie en traversant le désert et la Mer Méditerranée. Selon les chiffres de l’OIM récoltés au niveau de ses points de suivi des flux, 6980 migrants auraient transité par Gao et Benena entre juillet et septembre ; deux villes menant respectivement vers l’Algérie, et le Burkina Faso et le Niger. Depuis janvier 2016, l’OIM avance également le nombre de 1 009 migrants en transit nécessitant une aide au retour vers leurs pays d’origine.

Objectifs
Objectif général : Contribuer au renforcement de la gestion et gouvernance des migrations et assurer la protection, le retour et la réintégration durable des migrants au Mali.
Objectifs spécifiques : - OS.1 - Assister et garantir la protection des migrants de retour et en transit au Mali et les soutenir dans le retour dans leurs communautés d’origines. - OS.2 - Soutenir la réintégration des Maliens de retour de manière durable. - OS.3 - Soutenir les autorités nationales, locales et les partenaires à disposer de données sur les causes de la migration, les flux et les tendances en vue de soutenir la conception de politiques et programmes de développement basés sur des éléments factuels. - OS.4 - Sensibiliser les populations dans les zones de forte émigration et la promotion du dialogue. - OS.5 - Soutien à la promotion de la libre circulation des personnes et la migration dans l’espace CEDEAO.

Partenaires
Mise en oeuvre : IOM : AECID
Suivi : AECID
Financement : AECID

Budget : 15 000 000 EUR

Présentation (akvorsr)

Page publiée le 17 mai 2018