Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2017 → L’entrepreneuriat et l’intrapreneuariat- Formation pour renforcer le secteur privé et promouvoir la création d’entreprises par et pour les diplomé(e)s de l’enseignement supérieur

ARES Wallonie-Bruxelles (2017)

L’entrepreneuriat et l’intrapreneuariat- Formation pour renforcer le secteur privé et promouvoir la création d’entreprises par et pour les diplomé(e)s de l’enseignement supérieur

Burkina Faso Entrepreneuriat

ARES (Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur) Wallonie-Bruxelles

Titre : L’entrepreneuriat et l’intrapreneuariat- Formation pour renforcer le secteur privé et promouvoir la création d’entreprises par et pour les diplomé(e)s de l’enseignement supérieur

Pays : Burkina Faso

Durée : samedi, 30 septembre 2017 // vendredi, 30 septembre 2022

Descriptif
Le chômage touche de plein fouet la jeunesse en Afrique de l’Ouest (AO) et génère des situations de précarité socio-économique et sanitaire extrêmes. Partant du constat qu’on a vu par un concours d’une multitude de facteurs apparaître une nouvelle composante « le chômage des diplômé(e)s », l’objectif de ce projet est de faire des diplômé(e)s d’aujourd’hui des entrepreneurs de demain en mettant en œoeuvre sur base d’un multi- partenariat une approche de sensibilisation, de formation et d’accompagnement ambitieuse, innovante, intégrée et adaptée au contexte. En effet, s’assurer que le projet produise des effets au niveau de l’entre/intrapreneuriat**, une ambition qui se situe au-delà des effets traditionnels d’un projet classique de formation, il veut clairement constituer une rupture avec la situation actuelle qui a tendance de se focaliser davantage sur la (qualité de la) formation sans trop prendre en compte les multiples contraintes des diplômé(e)s.

Le projet s’adresse, à travers une formation de 6 mois (certificat d’université) et d’un dispositif d’accompagnement, aux diplômé(e)s des institutions d’enseignement supérieur (IES) souhaitant créer une entreprise, aux diplômé(e)s des IES souhaitant développer le potentiel de l’entreprise qui les emploie et aux diplômé(e)s des IES souhaitant offrir à des entreprises existantes des pistes de développement afin – d’agir sur le volume d’emplois décents ; - d’améliorer leur employabilité2, stimuler leurs carrières professionnelles et contribuer au développement du tissu économique ; - et de contribuer ainsi à la réduction du taux de chômage et de précarité des jeunes, ainsi qu’à la meilleure exploitation du potentiel de croissance du Burkina Faso et du Bénin.

Coordonnateur : Olivier Lisein, ULiège

Partenaires : ULiège ; Université de Ouagadougou, Université d’Abomey-Calavi, Ministère de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, Maison de l’entreprise du Burkina Faso, Chambre de commerce et de l’industrie du Bénin, Ministère de la Jeunesse, des Sport et du Loisir

Budget : 499.965,63 €

Présentation : ARES

Page publiée le 29 août 2018