Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2017 → Amélioration des pratiques et partage de savoirs chez les éleveurs de petits ruminants au Maroc

ARES Wallonie-Bruxelles (2017)

Amélioration des pratiques et partage de savoirs chez les éleveurs de petits ruminants au Maroc

Maroc Elevage Petits Ruminants

ARES (Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur) Wallonie-Bruxelles

Titre : Amélioration des pratiques et partage de savoirs chez les éleveurs de petits ruminants au Maroc

Pays : Maroc

Durée : samedi, 30 septembre 2017 // vendredi, 30 septembre 2022

Descriptif
L’élevage des petits ruminants représente la principale source de revenu pour plus de 2 millions de producteurs et donc, un levier de développement des zones rurales marginales et d’amélioration du niveau de vie des populations locales. Les élevages sont familiaux, extensifs, mus par un savoir et un savoir-faire traditionnels, et basés sur l’exploitation des ressources naturelles gratuites. Cependant, les revenus des éleveurs de petits ruminants sont généralement limités par une faible productivité des animaux car les éleveurs sont confrontés à des contraintes liées à la nutrition, la reproduction et la santé. Par ailleurs, de plus en plus d’élevages traditionnels évoluent vers des modes de production plus intensifs. Ainsi, malgré leurs savoirs, les éleveurs manquent de technicité pour faire évoluer durablement leur troupeau et leur gestion ; cela est partiellement dû à une inadéquation entre l’offre de formations et les besoins en formations des éleveurs. Par ailleurs, de nouvelles contraintes (changements climatiques, conservation des races locales, préservation de l’environnement, accès aux parcours…) sont autant de défis scientifiques auxquels la recherche doit s’intéresser.

Le projet se propose de contribuer à l’amélioration de la productivité de l’élevage de petits ruminants dans 2 régions (Tanger et Settat) au travers d’une approche technique visant l’utilisation de nouvelles options de complémentation alimentaire (Sulla, Orobe, Sorgho et fruits du Cactus), la mise au point de techniques de maîtrise de la reproduction innovantes et des recommandations de conduite sanitaire, et d’une approche sociologique permettant des échanges adéquats de savoirs basés sur l’identification des besoins en formation des éleveurs et éleveuses et sur l’analyse du rôle des différents membres de la famille dans les élevages.

Coordonnateur : Nathalie Kirschvink, UNamur

Partenaires : ULiège, HEPH Condorcet ; INRA - Maroc, École nationale d’agriculture de Meknès

Budget : 499.945,88 €

Présentation : ARES

Page publiée le 18 mai 2018