Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2018 → Projet d’appui pour une production agricole durable à travers la recherche et la vulgarisation des pratiques agricoles et phytosanitaiires innovantes au Burkina Faso. (Acronyme : ProDuIRe)

ARES Wallonie-Bruxelles (2018)

Projet d’appui pour une production agricole durable à travers la recherche et la vulgarisation des pratiques agricoles et phytosanitaiires innovantes au Burkina Faso. (Acronyme : ProDuIRe)

Burkina Agriculture Vulgarisation

ARES (Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur) Wallonie-Bruxelles

Titre : Projet d’appui pour une production agricole durable à travers la recherche et la vulgarisation des pratiques agricoles et phytosanitaiires innovantes au Burkina Faso. (Acronyme : ProDuIRe)

Pays : Burkina Faso

Durée : lundi, 01 janvier 2018 // dimanche, 01 janvier 2023

Descriptif
Le projet vise à contribuer à l’amélioration durable du revenu et du bien-être des producteurs maraîchers du Burkina Faso, tout en améliorant la sécurité alimentaire des populations et la conformité des produits. Son objectif spécifique est de mettre à la disposition des producteurs, un service renforcé de diagnostics, conseils et formations en matière de gestion intégrée des maladies et ravageurs des cultures au BF et le rendre accessible aux producteurs. Le projet est centré sur la consolidation des services offerts par la clinique des plantes de l’UNB (CP). Intégrée au sein de l’UNB, la CP réalisera des recherches, en collaboration avec l’UCL, l’ULg et l’INERA, afin de développer des systèmes de production durables, basés sur la gestion intégrée des intrants et des bioagresseurs, en particulier pour l’oignon et la tomate. La CP disposera d’antennes relais clinique (ARC), gérées par les organisations paysannes dans les bassins maraichers, facilement accessibles aux producteurs et fonctionnant en réseau. Ces ARC animeront les pôles régionaux de la CP et seront techniquement outillées pour assurer avec efficacité leurs missions (diagnostic de première ligne, échanges avec la CP sur les problèmes phytosanitaires, information des producteurs et vulgarisation de solutions techniques durables). La CP disposera de moyens en recherche, diagnostic, conseils et formation renforcés et entretiendra des collaborations avec des laboratoires spécialisés afin de mettre à disposition une expertise en matière de gestion des organismes nuisibles. Elle oeuvrera pour s’ériger en une institution d’envergure nationale de référence, reconnue et visible dans le paysage agricole du BF. La stratégie d’intervention du projet combinera donc des activités de recherche avec des approches participatives d’identification des actions à mener sur le terrain tout en mettant un accent particulier sur la formation technique des agents et des producteurs agricoles sur la problématique phytosanitaire.

Coordonnateur : Anne LEGREVE, UCL

Partenaires : ULiège ; Université Nazi Boni, Institut de l’Environnement et de Recherches agricoles, Institut National de l’Environnement de la Recherche Agricole (INERA), Institut Polytechnique de Bobo-Dioulasso, Confédération Paysanne du Faso (CPF), Fédération Nationale des Groupements Naam (FNGN)

Budget : 500.000 €

Présentation : ARES

Page publiée le 3 septembre 2018