Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2017 → Amélioration durable de la fertilité des sols du Burkina Faso par amendement raisoné en matières organiques et biochar (BIOPROTECHSOL)

ARES Wallonie-Bruxelles (2017)

Amélioration durable de la fertilité des sols du Burkina Faso par amendement raisoné en matières organiques et biochar (BIOPROTECHSOL)

Burkina Faso Biochar

ARES (Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur) Wallonie-Bruxelles

Titre : Amélioration durable de la fertilité des sols du Burkina Faso par amendement raisoné en matières organiques et biochar (BIOPROTECHSOL)

Pays : Burkina Faso

Durée : lundi, 01 mai 2017 // dimanche, 01 mai 2022

Descriptif
La dégradation des sols représente une forte contrainte pour l’agriculture et ainsi l’économie du Burkina Faso (BF), qui se heurte à un triple handicap : une importante croissance démographique dans une région d’Afrique à faibles ressources naturelles et caractérisée par des sols très peu fertiles. En conséquence, la production cotonnière (principal produit agricole d’exportation) nécessite des intrants sous forme d’engrais minéraux importés. D’autre part, étant donné que plus de 85% de la population active travaille dans l’agriculture et que la production agricole ne permet pas de couvrir les besoins d’une population sans cesse croissante, il est urgent d’étudier de nouvelles techniques d’amendement afin d’améliorer durablement la fertilité et la résilience des sols. Pour ces raisons, nous proposons de développer la nouvelle technologie du biochar (= résidus de culture pyrolysés), dont l’amendement sera combiné à un apport d’engrais organiques afin d’optimiser le recyclage des nutriments dans une culture de rotation coton-maïs. Cette technologie, respectueuse de l’environnement et pourvoyeuse d’emplois et de revenus pour les populations locales, représente une ressource locale ayant le potentiel d’optimiser la rétention de l’eau, du carbone organique et des nutriments dans le sol, et ainsi d’optimiser la fertilité des sols sur le long terme.

La mise en œoeuvre du projet se concrétisera à travers trois axes interdépendants et réalisés au sein de la région agro-écologique de l’Ouest du BF : * Evaluer les bénéfices agronomiques et socio-économiques de la production et de l’utilisation du biochar combiné à des amendements organiques, * Former les bénéficiaires à la production et à l’utilisation autonome du biochar combiné à des amendements organiques, * Evaluer des avantages agronomiques de l’utilisation combinée du biochar avec une fertilisation minérale à micro-dose (en étroite collaboration avec le projet MICROFERTI)

Coordonnateur : Jean-Thomas CORNELIS, ULiège

Partenaires : UCL, Haute école Charlemagne ; Centre national de recherche scientifique et technologique (CNRST), Confédération paysanne du Faso (CPF), Union nationale des producteurs de coton au Burkina (UNPCB), Université Nazi Boni, Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA), Association pour la Gestion de l’Environnement et le Développement (ONG-AGED)

Budget : 494.565,60 €

Présentation : ARES

Page publiée le 28 août 2018