Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Brèves → Brèves 2009 → En Australie, la sécheresse exceptionnelle aggrave les incendies

2009

En Australie, la sécheresse exceptionnelle aggrave les incendies

Futura-Sciences

- En Australie, la sécheresse exceptionnelle aggrave les incendies

- 09 février 09 Futura-Sciences

- Alors que l’Australie connaît une sécheresse sans précédent, de nombreux incendies, dont certains criminels, ravagent depuis plusieurs jours le sud-est du continent où plus d’une centaine d’habitants ont déjà péri. La population somme le gouvernement d’agir contre le réchauffement.

  • Une vague de chaleur sans précédent

L’Australie subit actuellement une situation climatique sans précédent, avec des températures jamais atteintes de mémoire d’homme pour un mois de février (correspondant au milieu de l’été dans l’hémisphère sud), mais aussi une sécheresse exceptionnelle et des vents violents. Réunis, ces facteurs contribuent non seulement au déclenchement de feux dans une région particulièrement boisée, mais aussi à leur propagation. Et comme toujours dans ces circonstances, les instincts criminels de certains pyromanes se réveillent, les autorités ayant averti que ceux-ci, dont certains ont déjà été appréhendés, seront jugés pour homicide.

  • De telles sécheresses seront-elles plus fréquentes à l’avenir ?

L’association écologiste Greenpeace, estime quant à elle que « l’Australie risque des épisodes de sécheresse plus fréquents, des températures plus élevées, des feux plus intenses, de même des cyclones et des inondations aux conséquences plus lourdes ».

L’Australie, du fait de sa position et de sa sécheresse, est l’un des endroits les plus exposés aux conséquences du réchauffement climatique en cours, qui s’y fait nettement ressentir, selon les experts, depuis les années 1950. Selon les scientifiques, et en particulier le climatologue australien Kevin Hennessy, la hausse des températures devrait se poursuivre et entraîner une augmentation de 3°C à l’horizon 2050, principalement dans les régions tropicales du nord du pays ainsi que dans les zones désertiques, accentuant les sécheresses et augmentant le risque d’incendie.

- Pour en savoir plus Futura-Sciences

Page publiée le 24 février 2009, mise à jour le 24 juin 2009