Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Burkina Faso → Une entreprise sociale pour soutenir l’Agriculture Familiale Région de l’Oudalan, Burkina Faso

2014

Une entreprise sociale pour soutenir l’Agriculture Familiale Région de l’Oudalan, Burkina Faso

Burkina Faso

Titre : Une entreprise sociale pour soutenir l’Agriculture Familiale Région de l’Oudalan, Burkina Faso

Pays : Burkina Faso

Localisation : Région de l’Oudalan,

Date/Durée : 2014/2016

Présentation
Au Burkina Faso, dans la région sahélienne et plus particulièrement dans la province de l’Oudalan (une des plus pauvres et enclavées du pays), le SIAD s’engage depuis plusieurs années aux côtés d’acteurs locaux pour soutenir l’agriculture familiale. Pour soutenir les petits exploitants burkinabé, et en particulier les femmes qui tirent la majorité de leurs revenus de la production d’oignons et de sésame, nous avons mis en place un modèle d’entreprise sociale qui permet aux productrices de bénéficier de services innovants pour commercialiser leur production : * un accès au crédit et à des semences certifiées de qualité * des contrats commerciaux équitables qui leur assurent un prix rémunérateur * des centres de stockage pour qu’elles puissent conserver leur production et bénéficier de la hausse des prix * des formations et un appui technique régulier.

La valeur ajoutée de cette entreprise sociale est que son capital est détenu par les agricultrices, ce qui permet aux 500 productrices appuyées par le projet de participer directement aux décisions stratégiques prises par l’entreprise. Elles deviennent donc actrices à part entière et voient leurs capacités économiques renforcées en s’initiant à la comptabilité, à la gestion ainsi qu’à l’épargne. L’entreprise sociale commercialise de l’oignon pro-biologique et a signé une charte dans laquelle elle s’engage à travailler avec au moins 80% de petits exploitants.

La difficulté que rencontre aujourd’hui l’entreprise est l’absence de financement durable. Au Burkina Faso, les exploitations agricoles familiales comme les PME agro alimentaires sont délaissées par le gouvernement, du fait de leurs faibles performances alors qu’elles représentent plus de 70% de la production alimentaire. En soutenant ce projet, vous permettez ainsi de : * Doter l’entreprise d’un fonds de roulement pour lui permettre d’acquérir les matières premières et les outillages nécessaires à son fonctionnement. * Collecter, stocker et commercialiser près de 60 tonnes d’oignons par campagnes agricole et rémunérer ainsi les productrices équitablement. * Eviter le gaspillage des denrées alimentaires (plus de 30% de la production en région sahélienne) grâce à la construction de centres de stockages.

Service International d’Aide au Développement (SIAD)

Page publiée le 10 août 2018