Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1985 → Étude et modélisation des transferts d’eau et de sels dans un sol argileux : application au calcul des doses d’irrigation

Institut national polytechnique (Toulouse) (1985)

Étude et modélisation des transferts d’eau et de sels dans un sol argileux : application au calcul des doses d’irrigation

Valles, Vincent

Titre : Étude et modélisation des transferts d’eau et de sels dans un sol argileux : application au calcul des doses d’irrigation

Auteur : Valles, Vincent.

Université de soutenance : Institut national polytechnique (Toulouse).

Grade : Doctorat : Production et traitement des matières premières végétales : Toulouse, INPT : 1985

Résumé
Cette étude traite des transferts de l’eau et des solutés dans les sols. Les mécanismes géochimiques qui contrôlent les solutions lors de l’évaporation ont été déterminés à partir de mesures à plusieurs échelles puis modélisées. Les caractéristiques hydrodynamiques montrent l’existence de deux types d’écoulements liés à deux tailles de la porosité. Un modèle physique de transfert original faisant intervenir deux ou trois classes de pores est proposé. Celui-ci est testé avec succès sur sol sableux puis argileux. La réunion des deux modèles précédents aboutit à la mise au point d’un modèle synthétique physico-chimique qui permet de suivre les précipitations de minéraux en fonction de la taille des pores et la répartition des sels dans le profil. Ces modèles conduisent à des applications agronomiques, notamment pour la mise en valeur des sols salés. Ainsi, il a été traité à titre d’exemple l’intérêt des amendements gypseux et le calcul des doses de lessivage pour les sols de la basse vallée de l’Oued Medjerda en Tunisie

Mots clés : Géochimie — Tunisie — Irrigation saline — Sols — Hydraulique — Sol, Utilisation agricole du

Annonce (SUDOC-ABES)

Page publiée le 25 février 2009, mise à jour le 7 juillet 2017