Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Mauritanie → Installation de fours solaires dans la région de Tiris Zemmour (Mauritanie)

2005

Installation de fours solaires dans la région de Tiris Zemmour (Mauritanie)

Mauritanie

Titre : Installation de fours solaires dans la région de Tiris Zemmour (Mauritanie)

Pays : Mauritanie

Localisation : Zouérate, région de Tiris Zemmour,

Date/Durée : 2005

Présentation
L’association Les Nomades de Mauritanie, située à Couëron en Loire-Atlantique, intervient en Mauritanie depuis 2002 en soutenant des projets de tous ordres : économiques, éducatifs, environnementaux, pour améliorer les conditions de vie des habitants. « Sous le soleil de Mauritanie », leur dernier projet, concerne les 27 000 habitants des quartiers périphériques très pauvres de la ville de Zouérate, dans la région de Tiris Zemmour. Il prévoit la construction de cuiseurs solaires (fours en bois fonctionnant par effet de serre) qui permettent la cuisson des aliments et la fourniture d’eau bouillie, donc potable, sans utiliser de bois de chauffe, et l’installation de panneaux solaires pour permettre un approvisionnement en électricité. Avec, au final, des retombées sociales, environnementales et médicales. Retombées sociales d’abord, puisque les cuiseurs solaires améliorent les conditions de vie des femmes mauritaniennes, souvent exclues de l’éducation en raison de la lourdeur des tâches domestiques, dont les corvées de collecte de bois de chauffe. Environnementales, ensuite, en mettant fin au déboisement préoccupant de la région, laquelle a vu son couvert végétal disparaître à la suite de plusieurs années de sécheresse, ce qui inquiète les autorités locales. Médicales, enfin, car l’installation de ces cuiseurs solaires permettra d’améliorer la santé des populations trop souvent exposées aux fumées toxiques dans le cadre du foyer familial.

À ce jour, l’association Les Nomades de Mauritanie a déjà réalisé une étude de faisabilité. Une conférence d’information technique a même été organisée sur place, diapositives à l’appui, réunissant plus de 100 personnes. Pour cela, elle a bénéficié des conseils de l’association nantaise voisine, Bolivia Inti (présente en Amérique latine et déjà financée par la fondation Veolia), qui a formé quatre bénévoles aux techniques de l’énergie solaire. Autre gage de réussite de ce projet : l’implication des autorités locales, et notamment celle du Wali, le gouverneur de la région, l’association mauritanienne AALPTZ (Association amicale de lutte contre la pauvreté dans le Tiris Zemmour), ainsi que le Comité institutionnel pour les affaires environnementales. Pour mener à bien ce projet aux multiples conséquences, la fondation Veolia a choisi d’accorder une aide de 20 000 euros à l’association Les Nomades de Mauritanie.

Porteur du projet : Les nomades de Mauritanie

Financement : 20 000 €

Fondation Veolia

Page publiée le 14 juin 2018