Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Tchad → Parité homme-femme au Tchad : les femmes remontent la pente

2017

Parité homme-femme au Tchad : les femmes remontent la pente

Tchad

Titre : Parité homme-femme au Tchad : les femmes remontent la pente

Pays : Tchad

Localisation : Guéra, Tandjile et l Logone

Code du projet : TS 02/17/03

Date/ Durée : 2017 // 12 mois

Descriptif
Le Guéra, le Tandjile et le Logone occidental comptent parmi les régions les plus pauvres du Tchad. La quasi-totalité des familles y vivent de l‘agriculture. Comme les sols sont peu fertiles et que la période sèche dure longtemps, les récoltes sont maigres. Les femmes sont les plus touchées par ces réalités : même si elles vont quotidiennement chercher de l’eau et même si elles travaillent dur chaque jour aux champs, elles doivent se démener pour trouver suffisamment à manger. Grande est leur envie de changer cette situation. SWISSAID a acquis la certitude que si l’on parvient à doter les femmes de capacités et de droits supplémentaires, les enfants, et finalement la communauté tout entière, en profitent. Quand on sait lire et écrire, on fait déjà un pas de géant vers une plus grande autodétermination. Pour cette raison, une des premières initiatives de l’organisation partenaire de SWISSAID sur place a été d’ouvrir dans le Guéra, le Tandjile et le Logone Occidental neuf centres d’alphabétisation où 900 femmes apprennent la lecture, l’écriture et le calcul. Ces nouvelles capacités accroissent d’un coup leurs chances de faire de meilleures affaires et de devenir plus indépendantes et autonomes.
SWISSAID finance des formations agricoles pour 18 groupes de femmes, leur fournit des outils comme des pelles, pioches et arrosoirs et les aide à transformer leurs produits agricoles. L’huile d’arachide, la bière de céréales ou encore le savon et le beurre de karité se vendent bien sur les marchés. Si les femmes commercialisent ensemble leurs produits, sans intermédiaires, elles renforcent leur position sur les marchés et gagnent davantage.
Les hommes s’aperçoivent aussi du succès des femmes. Les pompes manuelles facilitant l’irrigation de leurs champs, et les brouettes reçues dans le cadre de leurs groupes, leur valent plus d’un regard admiratif. Ces deux outils réduisent la charge de travail tout en accroissant l’efficacité des femmes et le prestige dont elles jouissent. Pour qu’elles conservent ces atouts, 90 paysannes apprennent l’utilisation et la maintenance des outils agricoles. Un travail d’hommes ? Les femmes s’en moquent !

Bénéficiaires : 6100 femmes, hommes et enfants

Organisation partenaire :

Coût : 137’720.- CHF

Swissaid

Page publiée le 23 août 2018