Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Sénégal → Des familles d’éleveurs défendent leur droit à utiliser des pâturages

2018

Des familles d’éleveurs défendent leur droit à utiliser des pâturages

Sénégal

Entraide Protestante Suisse (EPER)

Titre : Des familles d’éleveurs défendent leur droit à utiliser des pâturages

Pays : Sénégal

Date : 2018

Localisation : Ferlo

N° de projet EPER : 764.341

Contexte
Au Sénégal, plus de trois millions de personnes vivent de l’élevage. Elles se sentent exclues de la politique et des projets de développement du gouvernement. A l’heure actuelle, la menace qui pèse sur les bergers et leur espace vital ne cesse de gagner en importance, car les pâturages – une ressource précieuse – subissent toujours plus la pression d’investisseurs désireux de les exploiter pour l’agriculture. Les différents processus de réforme de ces dernières années (décentralisation, réforme agraire, systèmes de gestion de l’eau) n’ont pris que marginalement en considération les demandes des familles d’éleveurs. Le remaniement du Code pastoral (texte de loi sur l’accès et l’utilisation des pâturages) est en suspens depuis 2013. Les espoirs initiaux des éleveurs, qui aspiraient à disposer rapidement d’un texte de loi qui tiendrait compte de leurs intérêts, ont été déçus. En outre, la majorité des autorités et des administrations sénégalaises considèrent le mode de vie des éleveurs comme archaïque et dépassé. Les autorités ne s’engagent donc pas en leur faveur. Une nouvelle réforme agraire est en cours. Une commission nationale a été chargée d’élaborer des propositions traitant notamment de l’accès aux pâturages pour les éleveurs. Il s’agit donc d’un moment charnière pour les organisations d’éleveurs et les collectifs de femmes du Ferlo qui veulent faire valoir leurs intérêts auprès de la commission de la réforme agraire. Le présent projet soutient ces efforts

Objectifs
Le projet veut obtenir que la loi fixe les conditions d’accès aux pâturages en tenant compte des intérêts des familles d’éleveurs. Pour cela, les éleveurs doivent être en mesure de défendre leurs intérêts et d’adresser par écrit leurs revendications à la commission chargée de la réforme du droit foncier. Des débats publics et des campagnes d’information, des actions de plaidoyer auprès des politiques et des comités compétents, des émissions de radio et de télévision sur le droit foncier en vigueur et la réforme prévue sont autant d’actions qui peuvent aider les familles d’éleveurs à se faire entendre et à défendre leurs intérêts. Les familles d’éleveurs luttent pour : • disposer d’un accès légalement réglementé aux ressources (eau et pâturages) ; • faire reconnaître la forme de vie et de production des bergers comme écologique et adaptée à l’environnement sahélien (mobilité saisonnière, transhumance).

Bénéficiaires  : 20 organisations de base, ancrées localement dans les départements de Linguère et de Ranérou (qui représentent au total 250 000 habitants, aussi bien des familles de petits paysans que des éleveurs), représentants locaux et services décentralisés des deux département

Activités
• Conduite d’une enquête analysant la situation actuelle dans la région du projet. • Analyse juridique et évaluation des anciens textes de loi à disposition. • Formation continue consacrée au droit foncier en vigueur, en particulier à la réforme agraire en cours, et aux mesures de décentralisation, à l’intention de la population et des comités directeurs des organisations de base et des collectifs de femmes. • Etudes de cas dans quatre districts. • Elaboration d’un argumentaire sur la base des études de cas. • Diffusion large de campagnes d’information, débats publics et émissions de radio expliquant à la population la situation actuelle en matière de droit foncier, les modifications souhaitées et les possibilités d’action

Partenaires  : CERFLA, Dakar

Budget 2018 : CHF 20 000.–

Présentation : HEKS/EPER

Page publiée le 20 août 2018