Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Mozambique → Approvisionnement en eau pour des petites villes (Mozambique)

2014

Approvisionnement en eau pour des petites villes (Mozambique)

Mozambique

Titre : Approvisionnement en eau pour des petites villes (Mozambique)

Pays : Mozambique

Date/ Durée : 2014 jusqu’à 2017

Contexte
Combien devrait coûter un bidon d’eau ? Qui procure les pièces de rechange pour la pompe ? Qu’arrive-t-il à ceux qui ne veulent tout simplement pas payer ? Telles sont les questions sur lesquelles se penchent les comités pour l’eau qui sont responsables de l’exploitation et de l’entretien des puits et des robinets dans le cadre des projets d’Helvetas. Dans les communautés villageoises, ce mélange de processus démocratiques, de responsabilité, de droits et de devoirs ainsi que de contrôle social fonctionne bien. En revanche, les hameaux plus importants ont besoin de systèmes différents et de règles différentes. Dans le nord du Mozambique, Helvetas a ainsi élaboré un modèle garantissant l’approvisionnement en eau des petites villes et des villages.

Descriptif
Combien devrait coûter un bidon d’eau ? Qui procure les pièces de rechange pour la pompe ? Qu’arrive-t-il à ceux qui ne veulent tout simplement pas payer ? Telles sont les questions sur lesquelles se penchent les comités pour l’eau qui sont responsables de l’exploitation et de l’entretien des puits et des robinets dans le cadre des projets d’Helvetas. Dans les communautés villageoises, ce mélange de processus démocratiques, de responsabilité, de droits et de devoirs ainsi que de contrôle social fonctionne bien. En revanche, les hameaux plus importants ont besoin de systèmes différents et de règles différentes. Dans le nord du Mozambique, Helvetas a ainsi élaboré un modèle garantissant l’approvisionnement en eau des petites villes et des villages. Enfin, les habitants du bassin versant des réseaux, soit quelque 33’000 personnes dans quatre petites villes, connaissent aujourd’hui leur droit à l’eau potable. Ils sont de plus en plus conscients que l’approvisionnement en eau propre a un prix, même s’il n’est que de quelques centimes par bidon. Ils ont appris à exercer leurs droits auprès des autorités et des entreprises privées. Par conséquent, l’approvisionnement en eau de la petite ville redevient, avec différents processus, ce qu’il est dans le village : un terrain d’exercice pour la démocratie et la responsabilité, même au-delà de la nécessité pure.

Financement : Ce projet est cofinancé par des dons et par la DDC

Helvetas

Page publiée le 13 août 2018