Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Accès à l’eau et à l’assainissement au profit des populations d’InGall (2017-2019)

2017

Accès à l’eau et à l’assainissement au profit des populations d’InGall (2017-2019)

Niger

Titre : Accès à l’eau et à l’assainissement au profit des populations d’InGall (2017-2019)

Pays : Niger

Lieu : Ingal

Dates : 2017 : 36 mois

Partenaires : AE Loire-Bretagne Orléans Chlorophylle Panazol Communauté d’agglomération Limoges Métropole Limoges Mairie d’Ingall Ingall Région Nouvelle Aquitaine Bordeaux

Contexte
Ingall est situé sur un bassin versant d’un oued d’environ 70 km², et offre ainsi durant l’hivernage les eaux de ruissellement aux jardins qui s’étalent sur 3 km. Les pluies sont peu fréquentes et le plus souvent très localisées. Les jardiniers et les éleveurs captent les nappes d’inferoflux dans les kori des montagnes et de la plaine pour irriguer les jardins et abreuver les troupeaux ; en plaine, ils utilisent l’eau des mares en début de saison sèche et creusent des puits qui atteignent les nappes du Continental intercalaire jusqu’à 100 mètres de profondeur en saison sèche. Des stations de pompage captent à plusieurs centaines de mètres la nappe libre et la nappe captive des grès du Tegama, partiellement fossile. Ces eaux sont rarement limpides et sans saveur, mais souvent limoneuses, salées, natronées, carbonatées. En saison des pluies les jeunes filles vont chercher l’eau directement dans les sables des oueds gorgés d’eau. Un simple trou permettra de recueillir le précieux breuvage. Depuis 2010, le château d’eau qui distribuait jusqu’alors une eau saline impropre à la consommation a été équipé d’une station de filtration permettant de la rendre potable. Le réseau dans le centre urbain est géré par la Société d’Exploitation des Eaux du Niger (SEEN).

Descriptif
* 1. Le renforcement des capacités des acteurs Plusieurs formations seront faites à destination des Femmes Relais, notamment une dizaine de formation courtes faites par le Centre de Santé sur des thèmes comme l’hygiène, la salubrité, les MST, etc., leur permettant de faire la sensibilisation en porte à porte. L’Agent de Chlorophylle et les agents de la collectivité bénéficieront également de diverses formations
* 2. Réalisation de 150 fosses septiques et latrines publiques Une enquête a été réalisée au préalable pour connaître les usages et ressentis des populations sur ces équipements
* 3. Approvisionnement en eau potable En dehors du périmètre de la SEEN, sont installés 1 pompe à motricité humaine et 5 adductions d’eau. Ces adductions desserviront en particulier les écoles Toudou et Traditionnelle, ainsi qu’un agrandissement pour le centre de santé et la maternité
* 4. Gestion des eaux de pluies Pavage de 500 m de rues pour un meilleur écoulement des eaux pluviales vers l’oued 1 étude état des lieux et 2 comblements de mares Plantation et entretien d’une pépinière de 500 arbres pour faciliter l’infiltration des eaux de pluies et réduire l’érosion des sols
* 5. Déchets Réalisation d’un centre de stockage des déchets dangereux (produits chimiques, les piles usagées, ainsi que les déchets électroniques) - cela fait suite à plusieurs opérations de collectes organisées précédemment « 1 kilo de piles pour 1 kilo de mil"

Budget global : 92.530 €

Programme Solidarité Eau (pS-Eau)

Page publiée le 3 août 2018