Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Madagascar → Nutrition Renforcée Intégrée pour la Santé/FAhasalamana-RAno-FAnadiovana-FIdiovana (NUTRIS/FARAFAFI)

2015

Nutrition Renforcée Intégrée pour la Santé/FAhasalamana-RAno-FAnadiovana-FIdiovana (NUTRIS/FARAFAFI)

Madagascar

Titre : Nutrition Renforcée Intégrée pour la Santé/FAhasalamana-RAno-FAnadiovana-FIdiovana (NUTRIS/FARAFAFI)

Pays : Madagascar

Lieu : Betioky ; Tulear Atsimo-Andrefana

Dates : 2015 : 36 mois

Partenaires : ACF Antananarivo ACF Paris ACF Betioky AFD Paris ASOS Antananarivo

Objectifs
* 1. Contribuer à la lutte contre la mortalité et la sous-nutrition. * 2. Accroître le rayonnement d’ACF et de son partenaire de la société civile à Madagascar, Action Socio Sanitaire Organisation Secours (ASOS) auprès des acteurs de la santé et du secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène.

OS1 : Renforcer les Systèmes de Santé (RSS) dans 2 districts sanitaires. OS2 : Améliorer l’accès à l’EAH des populations ciblées par ce volet du projet. OS3 : Mobiliser la société civile du sud et développer sa capacité de plaidoyer pour renforcer les systèmes de santé et l’accès à l’EAH.

Descriptif
* 1. Renforcement des Systèmes de Santé dans 2 districts sanitaires : - Les acteurs de la santé des deux districts sanitaires concernés ont accès à des diagnostics participatifs de RSS et disposent d’une programmation des actions prioritaires. - Les districts sanitaires concernés mettent en oeuvre des interventions prioritaires.
Indicateurs de suivi : - 80% des acteurs clefs de la santé participent aux diagnostics. - Au moins 30% de la programmation issue des diagnostics est exécutée.
Indicateurs d’impact : - La fréquentation des systèmes de santé par les enfants de moins de 5 ans progresse de 30 à 50% (+20%).
* 2. Améliorer l’accès à EAH des populations ciblées par ce volet du projet : - Les populations concernées par les études Capacité, Analyse, Pratiques (CAP) et Marketing Social (MS) EAH ont accès à une stratégie d’intervention innovante en la matière. - Les populations concernées ont accès à de nouveaux biens et services pour réaliser les infrastructures et les équipements EAH qu’elles désirent.
Indicateurs de suivi : - 80% des acteurs clés de l’EAH participent aux études CAP/MSEAH. - 80% des acteurs connaissent et appuient la stratégie proposée suite à l’étude.- 100% des préconisations de l’étude sont mises en oeuvre.
Indicateur d’impact : - L’accès à l’eau potable et/ou à des toilettes améliorées progresse (+20%).
* 3. Mobiliser la société civile du sud et développer sa capacité de plaidoyer pour renforcer les systèmes de santé et l’accès à l’EAH :- La société civile est mobilisée pour oeuvrer en faveur de la priorisation de la santé et de l’EAH avec un impact sur la nutrition. - Les OSC capitalisent et plaident pour de bonnes pratiques de santé et EAH.
Indicateurs de suivi : - La société civile développe des stratégies de plaidoyers. - Le nombre de publications, de séances d’échanges et de public bénéficiaire des retours d’expérience augmente.
Indicateurs d’impact : - La société civile est équipée pour faire du plaidoyer et développe des documents de positionnement. - 50% des décideurs dans les secteurs de la santé et de l’EAH sont sensibilisés.

Budget global : 1.247.673 €

Programme Solidarité Eau (pS-Eau)

Page publiée le 7 septembre 2018