Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Madagascar → Mise en place d’un service public d’accès à l’eau potable pour la Commune Rurale d’Itampolo à Madagascar

2011

Mise en place d’un service public d’accès à l’eau potable pour la Commune Rurale d’Itampolo à Madagascar

Madagascar

Titre : Mise en place d’un service public d’accès à l’eau potable pour la Commune Rurale d’Itampolo à Madagascar

Pays : Madagascar

Lieu : Itampolo Atsimo-Andrefana / Ampanihy

Dates : 2011 : 30 mois

Partenaires : AE Rhône Méditerranée Corse Lyon CD 44 Nantes Grand Lyon Lyon Région Pays de la Loire Nantes SMERRV Carpentras Transmad Malville VEOLIA Eau Lyon

Contexte
La commune d’Itampolo connaît une situation critique vis-à-vis de l’accès à l’eau. En effet les rares pompes à main présentes sont souvent détériorées, et les quelques puits existants ne permettent d’accéder qu’à une maigre ressource saumâtre, quand ils ne sont pas taris. Pourtant la zone présente un des plus forts potentiels de la région en termes d’eau souterraine de qualité. Face à ce constat, il apparaît urgent d’œuvrer pour l’amélioration des conditions de vie de la population locale à travers l’accès à l’eau potable. Le contexte institutionnel national est principalement marqué par le Code de l’eau qui régit le secteur eau et assainissement. Il stipule que l’accès à l’eau est payant et basé sur le recouvrement complet des coûts d’investissement et d’entretien, et également que la maîtrise d’ouvrage doit être assurée par les communes, relayées par le Ministère de l’eau et ses services régionaux décentralisés.

Objectifs
* Mettre en place une adduction d’eau potable, avec une forte promotion des branchements privés * Renforcer et appuyer la commune dans son rôle de maître d’ouvrage via la création d’un service public de l’eau ; * Favoriser la protection de la biodiversité locale à travers l’accès à l’eau, en partenariat avec MNP * Améliorer durablement les comportements de la population en matière d’hygiène

Descriptif
Les équipes de TMD ont déjà pu effectuer un diagnostic de l’accès à l’eau ainsi que des enquêtes socioéconomiques, et ont fait réaliser une étude hydrogéologique couplée à des analyses bactériologiques et chimiques. Après l’analyse des différentes options possibles, des forages ont été implantés, suivis d’une étude technique complète : topographie, modélisation hydraulique, génie civil, le tout étant dirigé par une analyse économique parallèle. L’option retenue sera probablement de construire 3 systèmes AEP équipés de pompes alimentées par des panneaux solaires. Les réservoirs seront des citernes plastiques reposant sur des structures maçonnées. Des locaux techniques abriteront têtes de forage, dispositif de comptage, installations électriques et système de traitement de l’eau. A côté de ces aspects purement techniques qui seront finalisés par des travaux, TMD fera également appel à un organisme spécialisé pour réaliser un important volet d’IEC, et collaborera avec ce dernier et direction interrégionale de l’eau afin d’assurer un appui à la maîtrise d’ouvrage auprès de la commune, notamment en ce qui concerne la délégation de gestion. Enfin, afin d’accompagner la commune et le fermier dans l’acquisition des ouvrages et la gestion du service public de l’eau, TMD mettra en place un volet de suivi-accompagnement comprenant des missions régulières de diagnostic et de remédiation aux éventuels problèmes rencontrés.

Budget global : 329.799 €

Programme Solidarité Eau (pS-Eau)

Page publiée le 11 juin 2018