Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Cameroun → Projet pilote Sahel-Vert HIMO (Cameroun)

2014

Projet pilote Sahel-Vert HIMO (Cameroun)

Cameroun

Titre : Projet pilote Sahel-Vert HIMO (Cameroun)

Région /Pays : Cameroun

Localisation : Communes de Doukoula et de de Kaélé

Date : du 10/2014 au 05/2015

Projet
ABIOGeT a conduit un projet pour renforcer les capacités et la résilience des communes et des communautés locales, développer une méthodologie et des outils de caractérisation, de gestion et de suivi des sites. 9004 personnes, réparties dans 12 villages, ont été directement concernées par le projet.
L’objectif général a été de renforcer les capacités et la résilience des communes et des communautés rurales en luttant contre la désertification, de manière à améliorer les conditions de vie des populations concernées. Il se décline en plusieurs objectifs spécifiques : * renforcer la capacité des communes en vue de la restauration et la gestion des sites du Sahel-Vert ; * valoriser les sites de Sahel Vert par les communautés * renforcer la participation et la résilience des femmes et des jeunes dans la lutte contre les changements climatiques.
La méthodologie du projet a été principalement basée sur l’implication et la responsabilisation des communautés locales (notamment les jeunes et les femmes) et la participation des parties prenantes

Activités
Plusieurs types d’activités ont été menées. * Formation des communautés riveraines L’objectif était de renforcer les capacités de manière à développer la résilience face aux effets néfastes des changements climatiques. Les formations ont permis l’appropriation des activités par les populations, garantissant ainsi la durabilité des actions réalisées. 200 jeunes et femmes ont suivi les formations. * Séances de sensibilisation, d’éducation et d’animation : Il s’est agi de renforcer les capacités des populations et de les sensibiliser sur les enjeux de dégradation des forêts et des terres et sur la déforestation. Les participants été informés sur les différentes opportunités d’activités génératrices de revenu (AGR) qui s’offraient à elles. L’équipe du projet a organisé cinq séances, qui ont permis de toucher 83 coopératives de femmes et de jeunes. * Acquisition de matériels de plantation et d’exhaure : Le projet a doté les communautés locales en petits matériels agricoles. Deux pépinières, d’une capacité de 200.000 plants, ont été installées dans les deux sites. Le matériel acquis a permis aux bénéficiaires de produire et de vendre 25.000 plants en 2015. * Plantation d’arbres : 50.200 arbres ont été plantés pour restaurer davantage les sites du Sahel-Vert avec des espèces locales menacées ou vulnérables, ainsi que les arbres de haute valeur socio-économique (bois-énergie, alimentation, gomme, huile/beurre, fertilisants…). * Inventaires : Des inventaires multi-ressources ont permis d’évaluer la richesse des sites en termes de ressources. * Atelier de restitution du projet : Pour restituer les résultats du projet, adopter les outils développés, susciter son extension dans d’autres municipalités, et enfin intégrer le projet dans le processus REDD+, un atelier a été organisé du 7 au 8 juin 2016 dans la ville de Maroua. Plus de 100 participants, dont 30 maires et leurs cadres, y ont participé.

Porteur projet : ABIOGeT (Actions pour la Biodiversité et Gestion des Terroirs) Maroua

Partenaire : * Cuso international (partenaire financier) * Institut de Recherche Agricole pour le Développement (IRAD) * Ministère de l’Environnement, de la protection de la Nature et du Développement Durable (MINEPDED) * Coopération Technique Allemande (GIZ) * Communes de Doukoula et de Kaélé

Présentation : Initiatives climat

Page publiée le 12 août 2018