Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Sénégal → PROJET D’APPUI AUX FEMMES MICRO-ENTREPRENEUSES DE DAKAR AU SENEGAL

2015

PROJET D’APPUI AUX FEMMES MICRO-ENTREPRENEUSES DE DAKAR AU SENEGAL

Sénégal

Frères des Hommes (Luxembourg)

Titre : PROJET D’APPUI AUX FEMMES MICRO-ENTREPRENEUSES DE DAKAR AU SENEGAL

Région / Pays : Sénégal

Durée/Date : 2015-2017

Objectifs
* Améliorer les conditions de vie et de travail des restauratrices de rue de la région de Dakar et Thiès, en renforçant leurs capacités techniques et leurs compétences, par exemple sur la nutrition, l’hygiène ou encore la gestion d’entreprise et la comptabilité à travers un nombre de formations. * Renforcer les compétences des femmes avec des cours d’alphabétisation. * Améliorer la qualité de l’offre en produits locaux des restauratrices à travers le renforcement des liens de filière entre producteurs, transformatrices et restauratrices. * Améliorer la participation crédible des femmes restauratrices de rue et de leur organisation Association des Artisanes Professionnelles de l’Alimentation au Sénégal (AAPAS) dans l’élaboration des politiques publiques.

Description
Le projet 2015-2017 s’inscrit dans la dynamique déjà créée par Enda Graf Sahel et Frères des Hommes Luxembourg depuis 2005 pour accompagner les femmes qui s’activent dans le domaine de la restauration de rue en milieu urbain notamment à Dakar et Thiès et ses banlieues. Le projet a un double but : au niveau pratique, le projet cherche à renforcer davantage les compétences des actrices et acteurs de la restauration populaire, en mettant l’accent sur les formations en gestion, alphabétisation et organisation. D’un autre côté, les actions visent à que le travail des restauratrices de rue soit pris en compte dans les politiques publiques locales et nationales, à travers un travail de plaidoyer et en même temps un renforcement de leurs capacité de se positionner vis-à-vis aux autorités locales.

BÉNÉFICIAIRES  : 700 personnes actives dans le secteur de la restauration populaire, dont la grande majorité est constituée de femmes, leurs familles et leurs clients, en majorité enfants. La majorité des restauratrices est membre de l’Association des Artisanes Professionnelles de l’Alimentation au Sénégal (AAPAS).

Partenaire (s)  : Enda Sahel et Afrique de l’Ouest

Financement : FINANCEMENTS Total 90.000 € MAE 72.000 € FDH 11.700 € Enda 6.300 €

Frères des Hommes

Page publiée le 20 août 2018