Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1987 → Vallée moyenne de l’oued Lebène (prérif-Maroc) : étude de cartographie géomorphologique

Université de Poitiers (1987)

Vallée moyenne de l’oued Lebène (prérif-Maroc) : étude de cartographie géomorphologique

El Bouzidi, Aïssa

Titre : Vallée moyenne de l’oued Lebène (prérif-Maroc) : étude de cartographie géomorphologique

The middle valley of Wadi-Lebène (Prerif-Morocco) : a study of geomorphological cartography

Auteur : El Bouzidi, Aïssa

Université de soutenance : Université de Poitiers.

Grade : Doctorat 3ème cycle : Géographie : Poitiers : 1987

Résumé
La cartographie géomorphologique de la vallée moyenne de l’o. Lebène, a permis de définir bon nombre de formes et de formations. Une vallée importante, bordée de nombreuses terrasses, est installée dans un paysage de basses montagnes et de collines. L’ordonnancement des principaux types de relief s’explique par la répartition des ensembles structuraux et lithologiques. Le contexte bioclimatique est marqué par un climat semi-aride ; la forte densité de population rurale est à l’origine d’un défrichement presque total. La réalisation de la carte géomorphologique dans ce milieu uniforme et fortement disséqué, est basée essentiellement sur le levé systématique et sur l’interprétation des photographies aériennes. L’établissement final a nécessité, la résolution de certains problèmes techniques, et la mise au point de la légende dont le commentaire a pour objet d’expliquer le choix des termes et les différentes combinaisons entre les rubriques. L’opposition des deux grands domaines géomorphologiques est particulièrement nette. - celui des basses montagnes et des collines se caractérise par une influence directe des ensembles structuraux et lithologiques qui commandent les contrastes de relief, et qui donnent lieu à une importante couverture détritique héritée dont l’âge est indéfini. - celui de la vallée principale est marque par la largeur du fond alluvial et l’étagement plus ou moins régulier de terrasses. Les niveaux de terrasses sont répertoriés dans leur contexte chronologique. De l’amont a l’aval, la vallée s’organise sous forme de deux bassins relies par un étroit mais court couloir. La dynamique actuelle se manifeste par des combinaisons complexes de processus et de formes. La prédominance des terrains tendres, les contraintes climatiques et l’action de l’homme sont a l’origine des grandes manifestations érosives. Le rôle important joue par les formes majeures, n’exclue cependant pas l’impact plus décisif de l’érosion aréolaire, mais souvent insidieuse. Promouvoir un aménagement pour la lutte anti-érosive, exige non seulement des solutions techniques, mais aussi la prise en compte des problèmes sociaux

Mots clés  : MAROC. RIF - VALLEE DU LEBENE - GEOMORPHOLOGIE - CARTOGRAPHIE GEOMORPHOLOGIQUE - EROSION - TERRASSE ALLUVIALE - FORMATION SUPERFICIELLE - MONTAGNE (PRERIF)

Résumé (SUDOC-ABES)

Page publiée le 26 février 2009, mise à jour le 10 juillet 2017