Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Nouvelles publications → 2017 → Perspectives pour renforcer la résilience et les moyens de subsistance des ménages ruraux. SÉNÉGAL Études de cas : régions de Fatick et Tambacounda

2017

Perspectives pour renforcer la résilience et les moyens de subsistance des ménages ruraux. SÉNÉGAL Études de cas : régions de Fatick et Tambacounda

Iram FAO

Titre : Perspectives pour renforcer la résilience et les moyens de subsistance des ménages ruraux SÉNÉGAL Études de cas : régions de Fatick et Tambacounda

Auteur (s)  : Thoreux M., Bichard A, Sambou Ndiaye -
Editeur  : Institut de Recherches et d’Applications des Méthodes de développement (Iram) et FAO
Date de parution 2017
Pages : 144

Contexte
Le Programme national des bourses de sécurité familiale (PNBSF) est un programme de transferts monétaires (TM) conditionnel mis en place au Sénégal depuis 2013. Le PNBSF est un programme d’ampleur nationale : il vise à atteindre 300 000 familles vulnérables d’ici 2017 et concerne l’ensemble des communes des 14 régions du Sénégal. L’allocataire principal de la bourse doit être la mère. Celle-ci reçoit, tous les trois mois, 25 000 FCFA pendant 5 années consécutives. L’allocataire a 2 mois pour retirer l’argent à la Poste (opérateur de transfert principal). L’allocation est fixe quelle que soit la taille du ménage. L’évaluation qualitative répond à une demande de la Délégation générale à la protection sociale et à la solidarité nationale (DGPSN). La DGPSN a engagé différentes études pour assurer le suivi du PNBSF et apprécier l’intérêt du programme. En particulier, une étude quantitative sera conduite en 2017 par la Banque Mondiale : il s’agit d’une enquête baseline (de référence), une étude similaire sera conduite en 2019 afin de mesurer de manière quantitative, l’impact du PNBSF sur la situation socio-économique des ménages boursiers. L’approche qualitative adoptée ici a permis de comprendre pourquoi et comment le PNBSF pouvait faciliter des changements de comportement et de pratiques parmi les ménages boursiers et plus largement au sein de la communauté. Par ailleurs, l’étude a adopté une approche prospective pour identifier les mesures d’accompagnement complémentaires les plus pertinentes pour contribuer au développement rural dans son ensemble et favoriser la résilience des ménages ruraux les plus vulnérables. L’étude a été menée sur deux départements, Gossas (bassin arachidier) et Tambacounda (région du sud-est du Sénégal)

Résultats
Associer les programmes visant à promouvoir la résilience des ménages et créer un cadre cohérent pour une protection sociale adaptative sont au cœur de la stratégie adoptée par la DGPSN. L’amélioration de la sécurité alimentaire des ménages est le préalable indispensable à la mise en œuvre de tout autre programme visant à soutenir leur résilience. La bourse contribue à cet objectif, elle apparaît comme un amortisseur des chocs auxquels sont confrontés régulièrement les ménages les plus vulnérables. En revanche, à ce stade de la mise en œuvre du PNBSF, elle n’a pas encore permis d’améliorer l’intégration des ménages pauvres boursiers (pour leur majorité) dans les systèmes productifs.

Présentation (IRAM)

Version intégrale (pdf)

Page publiée le 8 août 2018