Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2008 → Evaluation du fonctionnement et de l’impact des contrats fonciers et de l’eau (Ethiopie)

Groupe de Coordination des Zones Arides (GCoZA) 2008

Evaluation du fonctionnement et de l’impact des contrats fonciers et de l’eau (Ethiopie)

Contrats Fonciers Eau Ethiopie

Groupe de Coordination des Zones Arides (GCoZA)

Titre : Evaluation du fonctionnement et de l’impact des contrats fonciers et de l’eau (Ethiopie)

Pays : Ethiopie

Date/ Durée : 2008-2009

Description
Le but du projet est de caractériser la fonction des restrictions en matière de terre et d’eau au niveau microéconomique des systèmes d’irrigations dans les hautes terres d’Ethiopie et générer des informations qui seront utilisées par différentes parties prenantes pour le développement durable des systèmes de production irriguée et contribuer à la sécurité alimentaire. La compréhension des implications de différentes formes de contrats de terre et d’eau avec les systèmes irrigués pour l’efficacité de la production et l’équité a une grande pertinence pour les discussions de politiques sur la tenure de terre en Ethiopie.

En particulier, le projet de recherche cherche à : * Identifier et caractériser les différents contrats/transactions de terre et d’eau qui voient le jour sous les systèmes de production irriguée dans les hautes terres des régions du Tigré et d’Amhara. * Evaluer au plan quantitatif les effets de productivité potentiels des différentes formes de contrats de terre et d’eau et leur implication pour le développement des ressources en eau des zones arides. * Identifier les facteurs socioéconomiques, institutionnels et biophysiques du ménage associés à la différence de productivité des systèmes de contrats de terre et d’eau. * Evaluer l’impact de genre des contrats de terre et d’eau * Identifier les options de politique pour l’accroissement de la productivité et l’équité de genre des contrats de terre et d’eau dans l’irrigation dans les hautes terres de l’Ethiopie septentrionale.

Résultats attendus : Etant donné que la documentation sur les contrats d’eau et de terre en Ethiopie est peu abondante, il existe un besoin d’étudier l’étendue des pratiques et comprendre leur fonctionnement, évaluer leur impact sur la production agricole et sur l’environnement, et identifier les contraintes socio-économiques et physiques existantes sur leur fonctionnement. Par conséquent, ce projet contribuera à une meilleure compréhension des questions de tenure de terre et d’eau qui affectent le succès du développement de l’irrigation en Ethiopie

Partenaire responsable : Mekelle University

GCoZA

Page publiée le 24 août 2018