Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Perou → Pommes de terres et commerce équitable au Pérou

2008

Pommes de terres et commerce équitable au Pérou

Pérou

Titre : Pommes de terres et commerce équitable au Pérou

Soutien à la récupération, production et commercialisation de pommes de terres natives de plus de 100 familles paysannes indigènes de zones d’altitude de Huancavelica sur les marchés nationaux et internationaux.

Pays : Pérou

Localisation : Département de Huancavelica

Date : 2008

Contexte
Dans le département de Huancavelica, situé dans la Sierra centrale péruvienne, la population paysanne vit dans des conditions climatiques extrêmes à des altitudes très élevées (entre 3 400 et 3 900 m d’altitude) . Après la période violente des années 80 et 90 (Sentier Lumineux), la région connaît aujourd’hui un lent processus de restructuration du tissu social. Avec un taux de pauvreté de 86 %, ce département est considéré comme le plus pauvre du pays.
La production de pommes de terre est la principale activité économique locale. Depuis des siècles, les communautés indiennes, ont su mettre en valeur les écosystèmes hauts-andins et préserver une large gamme de variétés locales de pommes de terre (plus de 350), un patrimoine génétique d’une valeur inestimable. Ces tubercules andins (papas nativas) aux formes, couleurs et saveurs diverses, constituent une des rares cultures possibles au-dessus de 3 200 mètres d’altitude. Aujourd’hui, ces familles ne parviennent plus à vendre leurs pommes de terre à des prix rémunérateurs sur le marché. Etant peu à peu remplacées par des variétés hybrides « commerciales » d’une plus grande productivité, ces dernières disparaissent.

Descriptif
La « papa nativa » pour un commerce équitable La transformation des pommes de terre pour une vente sur des marchés plus rémunérateurs est l’une des principales initiatives promues par le projet d’AVSF. A cet effet, en 2008, AVSF a soutenu la création de l’Association des Producteurs Agricoles pour l’Industrie Andine (AGROPIA) : cette organisation paysanne indigène s’est donnée pour mission d’appuyer la production et la valorisation de pommes de terre locales.
Il s’agit de transformer ces pommes de terre, de couleur bleue et rouge, en chips exportables dans les circuits du commerce équitable. Après plusieurs expérimentations sur la transformation des pommes de terre en chips, l’installation de banques de semences pour la conservation de la diversité des variétés, la mise en place d’un système post-récolte (sélection, collecte et stockage) et un appui dans les processus de transformation, avec le soutien de l’entreprise coopérative Ethiquable, le premier lot de chips a pu être exporté en direction du marché français du commerce équitable. En outre, l’AGROPIA a bénéficié d’un accompagnement pour l’obtention de la certification en commerce équitable ; action déterminante pour la mise en oeuvre du projet.
Ce travail en faveur des familles de quatre communautés paysannes du district de Pazos, permet d’améliorer les revenus de 65 membres fondateurs de l’AGROPIA, soit près de 500 personnes. Avec l’appui de la Municipalité locale, il a aussi permis de redynamiser la production de pommes de terres sur ce territoire montagnard et d’intéresser aujourd’hui des acheteurs péruviens à la commercialisation de « papas nativas » en chips pour le marché national.

Partenaires : Central de comunidades paperas

Soutien  : Union Européenne, l’Agence Française de Développement et la Fondation Rabobank.

Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF)

Page publiée le 9 juillet 2018