Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Madagascar → Appui à la gestion des ressources naturelles du complexe Magoky-Ihotry (Madagascar)

2013

Appui à la gestion des ressources naturelles du complexe Magoky-Ihotry (Madagascar)

Madagascar

Titre : Appui à la gestion des ressources naturelles du complexe Magoky-Ihotry (Madagascar)

Pays : Madagascar

Signature convention : 21 novembre 2013

Durée du projet : 24 mois

Contexte
Le présent projet entend répliquer l’expérience dans le Complexe Mangoky-Ihotry (450 000 ha) situé au sud-ouest de Madagascar, dans le District de Morombe, qui comprend une zone littorale couverte de mangroves (delta du Mangoky), le lac Ihotry (le 1er lac saumâtre de l’île) ainsi que des forêts sèches qu’on retrouve le long du fleuve Mangoky. Le site, déclaré zone importante pour la conservation des oiseaux (Important Bird Area, IBA, en anglais), est sous protection temporaire depuis 2008 et des efforts sont déployés actuellement pour lui donner un statut de protection définitif d’aire protégée. Une structure de gestion a été établie dont font partie les co-gestionnaires Asity Madagascar et la plateforme de gestion MIARO créé en 2008. Les principales sources de revenu de la population sont le commerce de poisson (frais ou séché marin ou lacustre) et l’artisanat (Satrana ou Bismarckia nobilis pour les vanneries et Faratatse ou Gevotia madagascariens pour la fabrication des pirogues). En raison de l’augmentation de la demande et de l’intensification de la sècheresse provoquant la raréfaction des ressources en eau et forestières, les ressources naturelles et la biodiversité du site sont fortement menacées, en particulier celles du lac, dont on a décidé la fermeture pendant un an en décembre 2012, afin de reconstituer les stocks de poissons.

Objectifs
Il semble donc impératif d’appuyer les communautés locales dans la création des Activités Génératrices de Revenus ; d’appuyer techniquement les pêcheurs du lac Ihotry ; de renforcer les deux transferts de gestion de la mangrove d’Ambohibe (11 000 ha) et celle d’Andranopasy (12 000 ha) à deux associations locales VOI et de restaurer par des plantations certains parties dégradées. Au niveau du lac Ihotry, 10 villages seront directement concernés (environ 5 000 personnes), au niveau du Delta de Mangoky, 16 villages (7 000 personnes), et au niveau des forêts 12 villages (3 000 personnes) pour un total d’environ 15 000 personnes.

Bénéficiaire : ASITY

Financement
Montant global du projet : 74 217 €
Contribution FFEM : 37 000 € (50%)
Partenaires : Fondation pour les Aires Protégées de Madagascar (17.200 €) et la Fondation Mac Arthur (18.700 €)

Présentation : UICN France

Page publiée le 26 juin 2018