Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Madagascar → ÉTUDE DE LA RECHARGE DU BASSIN HYDROGEOLOGIQUE DU PLATEAU DE L’HOROMBE ET SES ENVIRONS (SUD DE MADAGASCAR)

Université d’Antananarivo (2013)

ÉTUDE DE LA RECHARGE DU BASSIN HYDROGEOLOGIQUE DU PLATEAU DE L’HOROMBE ET SES ENVIRONS (SUD DE MADAGASCAR)

RAHOBISOA JEAN-JACQUES

Titre : ÉTUDE DE LA RECHARGE DU BASSIN HYDROGEOLOGIQUE DU PLATEAU DE L’HOROMBE ET SES ENVIRONS (SUD DE MADAGASCAR)

Auteur : RAHOBISOA JEAN-JACQUES

Université de soutenance : Université d’Antananarivo

Grade : Doctorat en géologie appliquée Option : Hydrogéologie 2013

Descriptif
Les ressources en eau des zones semi-arides telles que la région de l’Horombe commencent à subir la pression démographique et l’utilisation des terres qui est un passage conduisant vers une production plus intensive. La Région de l’Horombe est classifiée comme une des régions à forte densité démographique et géographiquement comme une région semiaride est de ce fait, sujette à la pénurie d’eau de qualité. La seule alternative assurée pour cette Région est l’exploitation des eaux souterraines car les ressources en eau de surface se font aussi de plus en plus rares, notamment en période d’étiage. Aussi, cette étude qui s’intitule « Etude de la recharge du bassin hydrogéologique du plateau de l’Horombe » se fixe-t-elle comme objectifs : • de voir l’estimation du taux de recharge de l’eau souterraine • d’estimer le taux de recharge et de décharge afin d’estimer le taux de prélèvement optimal • d’étudier la minéralisation de l’eau • de déterminer l’interconnexion hydraulique entre socle et bassin sédimentaire • d’élaborer la carte piézométrique d’écoulement de l’eau souterraine. • de relever les facteurs influant sur le taux de la recharge • de déterminer la ou les zones de recharge de l’eau souterraine • de comprendre le processus d’écoulement des eaux souterraines • d’évaluer le potentiel en eau souterraine de la région Le présent travail s’organise en trois principales parties dont la première est consacrée à la présentation générale de la zone d’étude. La deuxième partie décrit la méthodologie adoptée et la troisième partie développe les résultats obtenus et la discussion. Dans la première partie sont décrits les facteurs conditionnels des régimes hydrologiques : la situation de la zone d’étude, les facteurs physiographiques déterminants (géologie et géomorphologie du bassin versant, sols et couverture végétale, réseau hydrographique et le système de décharge) et les facteurs climatologiques influant à la recharge (mécanismes généraux du climat dans le Sud Ouest, températures et évaporation et évapotranspiration, précipitations). Le concept de recharge de l’eau souterraine termine cette première partie. Cette partie s’appuie sur de nombreux ouvrages de géologie, d’hydrogéologie, d’hydrochimie et de géographie générale ou spécialisée dont les éléments les plus directement liés à la recharge et à la caractérisation chimique des eaux souterraines dans la zone d’étude sont retenus. La seconde partie est consacrée à la méthodologie et à l’analyse des données. Après la présentation de la méthodologie utilisée, les paramètres mesurés sur le terrain et les protocoles de leurs analyses au laboratoire sont présentés. La troisième partie est la présentation des résultats obtenus sur le terrain et au laboratoire à l’échelle du bassin versant. L’extension régionale des caractéristiques de recharge et de la minéralisation des eaux s’appuie sur les facteurs qui les déterminent (climatique, chimique, hydrogéologique, hydrologique, isotopique), sur études statistiques et sur des graphes ainsi que sur la cartographie des différents facteurs conditionnels (cartes géologiques, structurales, géomorphologiques, paramètres physico-chimiques). La modélisation de l’écoulement dans la zone d’étude sera aussi abordée dans le but de comprendre le processus d’écoulement des eaux souterraines dans la zone d’étude et dans le but de gérer rationnellement la ressource en eau.

Version intégrale (72,13 Mb)

Page publiée le 13 novembre 2018