Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Burkina Faso → Réveiller les archives : Conserver, pour explorer la mémoire et éclairer le présent (Burkina Faso)

2018

Réveiller les archives : Conserver, pour explorer la mémoire et éclairer le présent (Burkina Faso)

Burkina Faso

Titre : Réveiller les archives : Conserver, pour explorer la mémoire et éclairer le présent (Burkina Faso)

Pays : Burkina Faso

Dates : 2018/2020

Partenaire (s) : Conseil départemental de la Vienne , Conseil départemental de l’Aude Mairie de Ouagadougou , Conseil régional du centre

Contexte
En février 2017, un atelier présidé par la Secrétaire générale de la présidence, autorité de tutelle du Centre national des archives, validait le tableau de gestion des archives communales établi par un groupe de travail animé par l’association Archivistes sans frontières. Ce référentiel de gestion établit les différents types de documents produits par les communes, leur mode de tri et leur temps de conservation. Ce calendrier de conservation, terme usité au Burkina Faso pour ce genre de document, doit être maintenant diffusé et expliqué aux collectivités. Les moyens de conservation des documents dans les communes doivent faire l’objet d’audits. En effet, une simple armoire peut suffire à conserver les archives dans une commune rurale mais des salles d’archives, à l’abri des possibles dégradations (insectes, pluie, inondations…) sont indispensables dans les villes.

Objectifs
Objectifs locaux : 4 grands objectifs sont visés : - Accompagnement de la décentralisation au Burkina Faso et sensibilisation des exécutifs locaux et des agents des collectivités territoriales dans le domaine des archives.- Formation professionnelle et développement des compétences.- Valorisation des archives. - Soutien de la mise à niveau des équipements de conservation.
Objectifs en France : - renforcer la capacité des acteurs français à travailler conjointement sur des projets à long terme - sensibiliser le public à une histoire commune à nos deux pays - faire travailler des étudiants français avec leurs homologues burkinabé - faire des archives un outil de mémoire notamment vis-à-vis de la jeunesse et d’un public éloigné de l’accès à la connaissance aussi bien en France qu’au Burkina Faso.

Descriptif
En 2017, sous l’égide du Président du Faso, un accord de coopération a été signé entre les Départements de l’Aude et de la Vienne, le M.A.T.D, la Région Centre, la ville de Ouagadougou, le CNA, Archivistes Sans Frontière et l’ONG Saaba. Les partenaires se sont engagés dans un partenariat triennal (2018/2020) qui vise à développer les échanges d’expériences, le transfert de savoir-faire et le développement de projets dans les domaines des archives. Les partenaires ont élargi cette coopération aux associations de collectivités pour répliquer les résultats dans tout le pays. Mobilisation de l’expertise des Départements français en matière de gestion archivistique pour contribuer à l’évolution des pratiques des élus et des professionnels burkinabé, à l’accompagnement de la décentralisation, la mise à niveau des équipements de conservation et la valorisation culturelle des archives.

Mise en œuvre
Maître d’œuvre  : Mairie de Ouagadougou, Conseil départemental de la Vienne
Maitre d’ouvrage : Conseil départemental de l’Aude, Conseil régional du centre, saaba, Centre National des Archives (CNA), Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD), Association des Municipalités du Burkina Faso (AMBF), Association des Régions du Burkina Faso (ARBF), Collectif des Ar
Bénéficiaire (s) : L’ensemble des populations des communes du Burkina Faso Les populations de la ville de Ouagadougou et de la Région Centre. Les élus des collectivités et l’administration centrale Les fonctionnaires territoriaux en charge de la gestion des archives. Le grand public, et en particulier les jeunes, impacté par le travail du collectif d’artistes et la mise en œuvre des actions de valorisation des archives par le biais du service éducati

Coût total de l’opération : 48 250 €

Commission Nationale de la Coopération Décentralisée (France)

Page publiée le 7 juillet 2018