Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Niger → Précarité hydrique et développement local dans la commune urbaine de Téra : Niger

Université Abdou Moumouni de Niamey (2018)

Précarité hydrique et développement local dans la commune urbaine de Téra : Niger

Moussa Yayé

Titre : Précarité hydrique et développement local dans la commune urbaine de Téra : Niger

Auteur : Moussa Yayé

Université de soutenance : Université Abdou Moumouni de Niamey co tutelle Université Toulouse 2-Jean Jaurès

Grade : Doctorat 2018

Description
La thèse est organisée en trois parties. La première partie est consacrée au cadre théorique et méthodologique en présentant la zone d’étude (chapitre 1) en analysant la littérature hydraulique sur le Sahel (chapitre 2) et les politiques nationales de l’eau (chapitre 3). La deuxième partie analyse la précarité hydrique à Téra à travers ses déterminants (chapitre 4), ses manifestations (chapitre 5) et ses impacts sur le développement local (chapitre 6). La troisième partie analyse et évalue les stratégies adaptatives de la population aux effets de la précarité hydrique (chapitres 7 et 8) et propose quelques pistes de solutions pour améliorer la situation hydraulique dans la région (chapitre 9). Dans la première partie, le premier chapitre présente la commune urbaine de Téra dans les aspects historique, administratif et démographique. La problématique de l’eau dans la région y est posée, la méthodologie adoptée pour conduire les travaux de recherche est présentée. Le deuxième chapitre analyse une bibliographie non exhaustive sur les enjeux de l’eau au Sahel. La première section traite de la problématique de la maîtrise de l’eau au Sahel qui en dépit des discours politiques et de l’importance des politiques et programmes mis en œuvre depuis plus de 50 ans, est loin d’être une réalité. Les populations et le bétail continuent de subir les conséquences dramatiques des sécheresses récurrentes et du manque d’eau. La deuxième section aborde la privatisation des services urbains d’eau dans les villes des pays en développement. Elle dresse le bilan de cette nouvelle gouvernance des services urbains d’eau qui a été recommandée comme une solution pour redresser un secteur de l’eau quasiment en faillite. Elle analyse également le regard porté sur les villes moyennes comme Téra dans le cadre non seulement de cette nouvelle gouvernance hydraulique mais aussi dans le cadre des politiques de décentralisation et d’aménagement du territoire. Décentralisation qui a plutôt contribué à la création d’une bureaucratie locale plus que de poser les bases d’un développement territorial véritable car elle manque gravement de ressources (humaines, financières et matérielles). En fin, dans une troisième section les défis de l’approvisionnement en eau du milieu rural sont abordés dans un contexte où la ville attire tout le regard en matière d’investissements publics. Le troisième chapitre traite du secteur de l’hydraulique au Niger en analysant les politiques et les programmes mis en œuvre depuis plus de 50 ans tout en les plaçant dans les conjonctures internationales du moment. Le bilan de ces politiques et de ces programmes est dressé au passage et les différentes composantes du secteur de l’hydraulique (hydraulique urbaine, rurale et agricole) sont présentées. La deuxième partie traite de la précarité hydrique dans la commune urbaine de Téra. Le quatrième chapitre analyse les principaux déterminants de la précarité hydrique. La première section présente le contexte climatique de la région en étudiant la pluviométrie et l’évapotranspiration comme les variables fondamentales dans l’analyse de la problématique de l’eau au Sahel. Le déficit hydrique est aggravé par l’évapotranspiration qui agit gravement sur la durabilité des ressources en eau de surface qui sont de loin les principales sources d’alimentation en eau en milieu rural. Dans la deuxième section, sont étudiées les contraintes hydrogéologiques du Liptako Gourma. Ces contraintes portent principalement sur les problèmes de la recharge des nappes, de l’exploitation des eaux souterraines et de la qualité de l’eau. Ces trois caractéristiques du socle compliquent la situation hydraulique dans un pays où 80 % de l’eau de consommation sont pompées du sous-sol. Et dans une troisième section les aspects démographiques et politiques sont analysés également comme des éléments importants dans la détermination de la précarité hydrique. Ainsi, la forte croissance démographique met à l’épreuve les investissements publics en matière de dotation d’infrastructures hydrauliques. Aussi, certains choix politiques comme celui privilégiant la construction des forages au lieu d’une usine de traitement des eaux du barrage pour alimenter la ville de Téra en eau et le manque de volonté politique ont beaucoup contribué à cette situation hydraulique précaire. Le cinquième chapitre met en relief les manifestations de la précarité. Il porte sur la description des effets de la précarité hydrique en ville et en milieu rural tout en mettant en exergue les disparités territoriales (inter-quartiers, inter-villages et entre ville et villages) du phénomène à partir des cartes et graphiques. Le sixième chapitre expose les conséquences socio-économiques, les entraves aux possibilités de développement local après une présentation succincte des potentialités économiques sur lesquelles doit se construire le développement. En ville comme en milieu rural, les activités productives (le maraichage, l’élevage, la pêche, le petit commerce etc.), la satisfaction des besoins humains

Version intégrale

Page publiée le 15 mars 2019