Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1988 → AGRICULTEURS DE L’O.R.D. DE LA VOLTA NOIRE (BURKINA FASO) : UN EFFORT DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ?

Université de Bordeaux 3 (1988)

AGRICULTEURS DE L’O.R.D. DE LA VOLTA NOIRE (BURKINA FASO) : UN EFFORT DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ?

Dao, Oumarou

Titre : AGRICULTEURS DE L’O.R.D. DE LA VOLTA NOIRE (BURKINA FASO) : UN EFFORT DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ?

AGRICULTURALISTS OF THE BLACK VOLTA RIVER (BURKINA FASO) : AN ECONOMIC DEVELOPMENT EFFORT ?

Auteur : Dao, Oumarou

Université de soutenance : Université Bordeaux 3

Grade : DOCTORAT D’ETAT : Géographie : 1988

Résumé
D’UNE SUPERFICIE DE 33 106KM2, PEUPLE DE PRES D’UNE DIZAINE D’ETHNIES ET SITUE EN ZONE SOUDANO-SAHELIENNE, L’ORD DE LA VOLTA NOIRE POSSEDE DES SOLS VARIES. LE COUVERT VEGETAL, AUTREFOIS DENSE, SE DEGRADE AU FIL DES ANS. LE TERROIR AGRIC EN TROIS COURONNES SUR LESQUELLES POUSSENT DES CEREALES, DES LEGUMINEUSES, DES PLANTES A TUBERCULES ET AUSSI LE COTON. L ET L’ELEVAGE SUBISSENT L’INFLUENCE DU CLIMAT. LE CHEPTEL BOVIN (PLUS DE 345 000 TETES) EST SOUVENT VICTIME DES EPIZOOTIE RE MAL MAITRISEES. LA CHASSE, LA PECHE, L’ARTISANAT, SONT DES ACTIVITES D’APPOINT PRATIQUEES PARTOUT EN SAISON SECHE. APRES S’Y ETRE INSTALLEE EN 1898, LA FRANCE INTRODUISIT L’IMPOT ET ENTREPRIT UNE POLITIQUE SOCIO-SANITAIRE (ECOLES, DISP RES,...) APPRECIEE, ET SURTOUT ECONOMIQUE AXEE SUR LA PRODUCTION COTONNIERE. UN IMPORTANT RESEAU DE COMMUNICATION VIT LE DEPUIS 1953, LA CFDT, CHARGEE DE L’OPERATION COTON, S’IMPLANTA SOLIDEMENT DANS LA REGION, S’EFFORCANT DE FAIRE OUBLIER LES ERREURS DU PASSE. LES NOUVELLES TECHNIQUES, UN ENCADREMENT SERRE, DES PLANS DE DEVELOPPEMENT SOUTENUS PAR LES PAYS E ORGANISMES AMIS EURENT DES RESULTATS TRES POSITIFS. LES RENDEMENTS PASSERENT DE MOINS DE 150KG HA EN 1960 A 1089KG EN 1983 POUR LE COTON ; DE 600 KG A 813 KG POUR LE SORGHO, ETC...AVEC 49 647 T EN 1986, 77 983 T EN 1987, L’ORD FOURNIT RESPECTIVEMENT 43 ET 46% DU COTON BURKINABE. EN 1986, IL DISPOSAIT DE 36 067 BOEUFS DE TRAIT, 9460 ANES, 670 CHEVAUX, 28 700 CHARRUES, 13 600 CHARRETTES, 106 SEMOIRS, 80 TRACTEURS (SUR 212 DANS LE PAYS : 38%) ; 50% DES PAYSANS ETAIENT ENC DRES EN 1984. LE REVENU MOYEN POUR LE COTON, PAR EXPLOITATION SE CHIFFRAIT A 298 000 F A SOLENZO, 163 000 F A BOROMO, 85000F A DEDOUGOU. L’EXCEDENT CEREALIER MOYEN ANNUEL A ETE DE 45 000 T DE 1974 A NOS JOURS TANDIS QUE LE COTON A PERMIS D’ENCAI SER 7598 MILLIONS DE FRANCS (46,20% DU TOTAL NATIONAL) EN 1986-87.

Mots clés : BURKINA FASO - AGRICULTEUR - PAYSANNERIE - GEOGRAPHIE RURALE - COTON - GEOGRAPHIE ECONOMIQUE - NORD DE LA VOLTA NOIRE - ELEVAGE

Annonce (SUDOC-ABES)

Page publiée le 27 février 2009, mise à jour le 11 juillet 2017