Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Perou → PRÉSERVATION ET VALORISATION DU BOSQUE SECO AU PEROU

2017

PRÉSERVATION ET VALORISATION DU BOSQUE SECO AU PEROU

Perou

Titre : PRÉSERVATION ET VALORISATION DU BOSQUE SECO AU PEROU

Pays : Pérou
Localisation : Piura, Région de Piura, Pérou

Date : Début : avril 2017 Durée 2 an(s)

Contexte
Au nord du Pérou, la forêt sèche (bosque seco en espagnol) est menacée : les particularités climatiques de cette région (phénomène El Niño) et les activi­tés humaines ont conduit à une forte déforestation et dégradation depuis plusieurs années. Cet écosystème constitue la plus grande forêt sèche de l’ouest sud-améri­cain (3.2 millions d’hectares) avec plus de 15 espèces endémiques menacées. Le département de Piura correspond à 70% de cette forêt et compte plus de 400 000 habitants dont 70% de familles paysannes qui vivent dans des conditions d’extrême pauvreté et font face aux aléas climatiques. En effet, le climat est particulier et fragilise la région : une année de pluie abondante tous les 3 à 5 ans et jusqu’à quatre années sans pluie ou presque (phénomène connu sous le nom d’El Niño). Le changement climatique perturbe encore plus ces phases aléatoires et rallonge les périodes de sécheresse en amplifiant les effets négatifs : appauvrissement des sols, désertification, raréfaction de l’eau, exode rural La forêt sèche est donc fortement menacée, le gouvernement de Piura es­time la déforestation à 20 000 hectares par an, principalement liée aux acti­vités humaines (coupe de bois, agriculture non durable, élevage intensif…). Le projet se situe sur la zone côtière au nord du Pérou, dans la région de Piura, dans le district de Las Lomas, à la frontière équatorienne.

Présentation
Ce projet vise 2 objectifs : * Améliorer les conditions de vie des communautés paysannes grâce à un modèle de gestion et valorisation intégrée de son écosystème * Préserver la biodiversité, atténuer la désertification et les effets du changement climatique très présents dans la zone

L’année 2018-2019 s’organisera autour de 3 volets : * Poursuivre la mise en place des activités de Régénération Naturelle Assistée (RNA) à moyen et long terme * Améliorer les conditions de vie des populations locales en finançant des projets collectifs visant à améliorer et développer des activités génératrices de revenus à court terme. Exemple de projets : facilitation de l’accès à l’eau et développement de jardins maraîchers et de production de Moringa* Continuer la sensibilisation et l’éducation environnementale à long terme (intervention dans les écoles, ateliers de sensibilisation…)

Budget : 105000 €

Fondation Goodplanet

Page publiée le 10 août 2018