Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1988 → ETUDE GEOGRAPHIQUE DE L’ENDEMIE BILHARZIENNE DANS LA MOYENNE VALLEE DU FLEUVE SENEGAL : ECOLOGIE ET AMENAGEMENTS HYDRO-AGRICOLES

Université de Strasbourg 1 (1988)

ETUDE GEOGRAPHIQUE DE L’ENDEMIE BILHARZIENNE DANS LA MOYENNE VALLEE DU FLEUVE SENEGAL : ECOLOGIE ET AMENAGEMENTS HYDRO-AGRICOLES

NIANG, BARA.

Titre : ETUDE GEOGRAPHIQUE DE L’ENDEMIE BILHARZIENNE DANS LA MOYENNE VALLEE DU FLEUVE SENEGAL : ECOLOGIE ET AMENAGEMENTS HYDRO-AGRICOLES

GEOGRAPHICAL STUDY OF THE BILHARZIASIS TRANSMISSION IN THE MIDDLE VALLEY OF THE SENEGAL RIVER BASIN. ECOLOGY AND HYDROAGRICULTURAL PLOOTS

Auteur : NIANG, BARA.

Université de soutenance : Strasbourg 1

Doctorat : Géographie : 1988

Résumé
L’ETUDE GEOGRAPHIQUE DE LA BILHARZIOSE URINAIRE DANS LA MOYENNE VALLEE DU FLEUVE SENEGAL, DOIT ETRE EFFECTUEE SOUS TROIS ASPECTS. LE PREMIER, EST D’EXAMINER LA DISTRIBUTION ZONALE DE LA MALADIE A PARTIR D’UNE PERSPECTIVE ECOLOGIQUE. LE DEUXIEME, D’ESTIMER LA TRANSMISSION ET LA PREVALENCE EN FONCTION DES ACTIVITES TRADITIONNELLES SURTOUT PAR RAPPORT AUX LIEUX DE CONTAMINATION ET AUSSI PAR RAPPORT AUX EFFETS DE LA SECHERESSE APRES 1969. LE TROISIEME, D’EVALUER L’IMPACT DES PROJETS D’AMENAGEMENT ET D’IRRIGATION DANS LA VALLEE DU SENEGAL, DANS DES SECTEURS OU LA MALADIE N’EXISTAIT PAS, OU BIEN, OU LA PREVALENCE ETAT TRES FAIBLE. CETTE ETUDE ESSAIE DE MONTRER L’INCIDENCE DE L’OCCUPATION DES DIFFERENTS GROUPES D’AGE, DE SEXE ET DE PROFESSION SUR LES TAUX DE PREVALENCE. LES TAUX D’INFECTION SONT RENCONTRES CHEZ LES ENFANTS ET LES FEMMES, LES PERSONNES QUI S’EXPOSENT PENDANT LONGTEMPS ET FREQUEMMENT DANS L’EAU. LES PEULHS, ELEVEURS ET NOMADES, CONSTITUENT AUSSI UN GROUPE CONNU COMME TRES INFECTE SURTOUT DANS LE DIERI. DES ETUDES SYSTEMATIQUES ET DETAILLEES DE LA DYNAMIQUE EPDIEMIOLOGIQUE ACTUELLE DEVRONT ETRE MENEES DANS LA PERSPECTIVE D’UN AMENAGEMENT DE GRANDE ENVERGURE, PAR LA MISE EN SERVICE DES DEUX BARRAGES SUR LE SENEGAL, DIAMA ET MANANTALI. L’EXTENSION DES RESEAUX D’IRRIGATION APPORTERA SANS NUL DOUTE DES CONDITIONS FAVORABLES A LA PROPAGATION DE LA BILHARZIOSE.

Mots clés : SENEGAL - FLEUVE SENEGAL - BILHARZIOSE - ECOLOGIE - AMENAGEMENT HYDRO-AGRICOLE - IRRIGATION - GEOGRAPHIE HUMAINE - SCHISTOSOMIASE URINAIRE

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 28 février 2009, mise à jour le 12 juillet 2017