Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2016 → Améliorer la Sécurité et la Résilience Communautaire à travers la Consolidation de la Paix et le Relèvement dans la Région de Diffa (ASRCCPR)

2016

Améliorer la Sécurité et la Résilience Communautaire à travers la Consolidation de la Paix et le Relèvement dans la Région de Diffa (ASRCCPR)

Niger

Titre : Améliorer la Sécurité et la Résilience Communautaire à travers la Consolidation de la Paix et le Relèvement dans la Région de Diffa (ASRCCPR)

Pays : Niger

Durée : 01 April 2016 // 31 December 2017

Contexte
Au cours de ces dernières années, les pays du Maghreb et du Sahel ont été confrontés à une instabilité récurrente. De ce fait, les dividendes de la paix et du développement sont menacés par les attaques et les crimes des groupes terroristes organisés et par la pratique massive d’une migration illégale. Tandis que le Niger a maintenu une relative stabilité par rapport à ses voisins, l’insécurité en Lybie et dans les zones Nord du Mali, et l’insurrection plus prononcée de Boko Haram au Nigéria continuent d’affecter de manière significative le Niger ; en particulier la région Sud-Est faisant frontière avec le Nigéria.
A la suite de récentes attaques de Boko Haram à Diffa, le Gouvernement de la République du Niger a mis en place des mesures drastiques en matière de sécurité. En particulier, la déclaration de l’état d’urgence dans la région a engendré la suspension du commerce du poivron et du poisson séché, l’arrêt du commerce transfrontalier, l’interdiction de l’utilisation de mototaxis ; et la relocalisation des populations. Par conséquent, plus de 100 000 personnes, parmi lesquelles des réfugiés nigérians et des personnes déplacées intérieures sont privées de leurs moyens de subsistance. L’accès à des services socioéconomiques de base tels que l’éducation, la santé, l’eau potable, et les marchés locaux constitue désormais une problématique centrale. La sécurité communautaire, la cohésion sociale, la résilience et, potentiellement, les droits humains sont amoindris ; ce qui entrave la paix, la sécurité et le développement de la région et du pays dans son ensemble. Les enfants, les jeunes et les femmes sont les plus vulnérables et les plus affectés par cette situation.

Présentation
C’est dans ce contexte que le projet dénommé « Améliorer la Sécurité et la Résilience communautaire à travers la Consolidation de la Paix et le Relèvement dans la Région de Diffa » est élaboré en vue d’améliorer la résilience et la sécurité des populations affectées. En somme, il s’agit de faire en sorte que ces communautés soient suffisamment équipées pour faire face à l’instabilité régionale et pouvoir s’en relever ; tout en encourageant leur participation active au maintien de la paix et de la cohésion sociale, et en favorisant leur contribution à une reprise rapide et à un développement durable.

Le projet se concentrera sur les aspects suivants :
1. Soutenir les capacités de résilience des communautés et des ménages, et en particulier des ménages avec une femme comme chef de ménage, grâce au développement de moyens de subsistances alternatifs autour du Lac Tchad, aux travaux publics à impact rapide de haute intensité de main d’œuvre, à des opportunités de création d’emploi et à des activités génératrices de revenus.
2. Accroitre l’accès, des communautés vulnérables, aux services socioéconomiques de base, grâce à la réhabilitation et/ou à la construction d’infrastructures socioéconomiques telles que les centres de santé, les écoles primaires, les routes de desserte et les aires de marché communautaire.
3. Renforcer la paix au niveau régional et communautaire et consolider les mécanismes d’alerte précoce pour la sécurité afin de prévenir et atténuer les impacts négatifs de l’insécurité actuelle ; et soutenir la cohésion sociale et le dialogue inter et intra-communautaire pour une coexistence pacifique, avec un accent particulier sur l’engagement des jeunes et des femmes.
4. Renforcer les capacités organisationnelles, institutionnelles et opérationnelles des autorités, des institutions locales et des services décentralisées de l’Etat, y compris les leaders religieux et traditionnels, les organisations de jeunes et de femmes ainsi que les organisations de la société civile, dans les domaines de la consolidation de la paix, des approches de sécurité communautaire, du développement humain et la gestion de projets, et dans ceux de la coordination des interventions humanitaires et de relèvement.

Organisme exécution : United Nations Development Programme

Financement : Government Of Japan$1.81M

Présentation : PNUD

Document projet

Page publiée le 10 août 2018