Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1989 → Production et efficience de l’eau chez 3 variétés de Medicago truncatula (M. t.) en milieu semi-aride sous différents régimes de coupe : action de la fumure NPK

Université de Caen (1989)

Production et efficience de l’eau chez 3 variétés de Medicago truncatula (M. t.) en milieu semi-aride sous différents régimes de coupe : action de la fumure NPK

Elguessabi, Lahcen

Titre : Production et efficience de l’eau chez 3 variétés de Medicago truncatula (M. t.) en milieu semi-aride sous différents régimes de coupe : action de la fumure NPK

Auteur : Elguessabi, Lahcen

Université de soutenance : Université de Caen.

Grade : Doctorat : Sciences : 1989

Résumé
AU MAROC, DANS LES ZONES SEMI-ARIDES, LA PRODUCTION FOURRAGERE RESTE INSUFFISANTE PAR RAPPORT AU BESOIN DU CHEPTEL. AUSSI, UNE ATTENTION PARTICULIERE A ETE DONNEE A L’INTRODUCTION DU LEY-FARMING QUI CONSISTE A REMPLACER LES ROTATIONS CEREALES-JACHERES PAR DES ROTATIONS CEREALIERES LEGUMINEUSES. UNE ETUDE EST FAITE SUR L’INFLUENCE DE L’EAU PAR DIFFERENTES VARIETES DE MEDICAGO-ANNUELLES ESPECE TRUNCATULA (CYPRUS, JEMALONG ET BORUNG) EN VUE D’IDENTIFIER CELLES VALORISANT LE MIEUX CES FACTEURS LIMITANT ET UNE ETUDE DES FACTEURS AGRONOMIQUES, SUSCEPTIBLES D’AMELIORER LA PRODUCTION DE MATIERE SECHE ET L’INFLUENCE DE L’EAU LIES A LA FERTILISATION MINERALE ET AU RYTHME DE COUPES (COUPES FREQUENTES, COUPES ESPACES ET COUPES EN FIN DE VEGETATION) DES PLANTES RETENUES ET AU DEGRE DE L’HUMIDITE DU SOL (= A LA CAPACITE DE RETENTION : = 3/4 CR, = 1/2 CR ET 1/4 CR). DEUX ESSAIS ONT ETE REALISES : UN ESSAI EN POT DANS DES CONDITIONS CONTROLEES (SOUS SERRE ET EN SALLE) ; UN AUTRE EN PARCELLES AU CHAMP. IL RESSORT DE CES DEUX EXPERIMENTATIONS QUE : 1) LA VARIETE CYPRUS SE COMPORTE DIFFEREMMENT EN POT ET AU CHAMP PAR SA PRODUCTION ET SA CROISSANCE ; 2) LA FERTILISATION N’A EU AUCUN EFFET SUR LA PRODUCTION DE MATIERE SECHE A CAUSE DE LA RICHESSE DU SOL EN ELEMENTS FERTILISANTS ; 3) LES PLANTES SOUMISES A DES COUPES ESPACEES A LA CAPACITE DE RETENTION 1/2 EN POT ET CELLES COUPEES EN FIN DE VEGETATION CONDUISENT AUX PLUS FORTES PRODUCTIONS ET AUX MEILLEURES EFFICIENCES DE L’EAU ; 4) LES 3 VARIETES ONT DONNE UNE PRODUCTION DE MATIERE SECHE DE 4,5 TONNES HA##1 SANS DIFFERENCE SIGNIFICATIVE MALGRE UNE FAIBLE ET UNE MAUVAISE REPARTITION DE LA PLUVIOMETRIE (238 MM)

Mots clés : VEGETALE - SYLVICULTURE - PHYTOPATHOLOGIE - ZOOLOGIE AGRICOLE - PROTECTION CULTURE ET FORET - PRODUCTION - EAU - FUMURE - MEDICAGO -

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 2 mars 2009, mise à jour le 22 janvier 2018