Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2014 → Programme d’appui au financement adapté à l’agriculture

2014

Programme d’appui au financement adapté à l’agriculture

Burkina Faso

Titre : Programme d’appui au financement adapté à l’agriculture

Améliorer l’accès à des services financiers adaptés aux besoins de l’exploitation familiale en vue de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire, l’auto/ employabilité des jeunes et des femmes, sécurisation des revenus en milieu rural.

Pays : Burkina Faso

Durée : 07 November 2014 // 06 November 2018

Présentation
Le Gouvernement burkinabè a adopté pour la période 2011-2015, la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) dont la 3ème orientation de l’axe stratégique 1 vise à : "promouvoir une croissance pro-pauvre, en identifiant et en mettant en œuvre des actions ayant un impact significatif sur la réduction de la pauvreté par la création d’emplois et la formulation de politiques volontaristes d’accroissement des revenus pour les pauvres. Ces actions toucheront notamment, le secteur agricole, le secteur des infrastructures et le secteur de l’artisanat, domaines de concentration par excellence des populations pauvres et des personnes vulnérables". En 2007, le Gouvernement burkinabè a signé un Programme de Renforcement du Secteur de la Microfinance (PRESEM) avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et UN Capital Development Fund (UNCDF) pour appuyer la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Microfinance (SNMF 2006-2010). Le PRESEM a été mis en œuvre sur la période 2007-2011. L’évaluation finale indépendante du PRESEM a abouti à la conclusion que “le Programme a été, dans sa mise en œuvre, pertinent, efficace et efficient”. Le PRESEM a contribué à l’amélioration de la connaissance des textes de loi et Instructions relatives au nouveau cadre règlementaire, et à leur adoption par les IMF, en en assurant la diffusion la plus large auprès des IMF. Les objectifs de portée ont été dépassés avec un ciblage efficace d’une population rurale habituellement exclue des services financiers. En plus de l’extension géographique, le ciblage a permis de toucher des segments particuliers de clients : i) les femmes membres de Caisses Villageoises qui pratiquent des activités génératrices de revenus, mais ne disposent pas de garanties financières et recourent à la caution solidaire pour accéder au crédit ; ii) les femmes rurales économiquement émergentes et qui sont organisées au sein des Associations de Crédit Intermédiaires ; iii) et dans une moindre mesure des jeunes (notamment des artisans dans les centres semi urbains).

Le présent Programme pour appuyer le financement adapté à l’agriculture familiale (AgriFinance) donc est bâti sur les acquis du PRESEM, adapté à la réalité et aux stratégies actuelles du Gouvernement, notamment celles favorisant la sécurité alimentaire. Il s’inscrit aussi dans le recentrage des activités de la finance inclusive comme un instrument de réponses aux besoins socioéconomiques des populations, par une combinaison de services financiers et non financiers. Le présent Programme va couvrir progressivement l’ensemble du territoire national, mais avec un focus au départ sur trois régions : Est, Nord, Boucle du Mouhoun . AgriFinance sera focalisé sur le financement des chaines de valeur de l’exploitation familiale (cultures vivrières, petits élevage, transformation des produits alimentaires, chasse, pêche, commercialisation directe, etc.) avec un intérêt particulier pour les filières riz, maraichères et le petit élevage . Le programme s’inscrit prioritairement dans l’Orientation Stratégique N°3 de la SNMF 2012-2016 à savoir " Amélioration en volume et en qualité de l’offre des produits et services financiers aux populations". Il ambitionne d’abord et avant tout, de contribuer à la réalisation des mesures spécifiques liées à cette orientation stratégique à savoir : i) le développement et la diversification de nouveaux produits ; ii) la mise en place d’outils et de mécanismes favorisant le financement des SFD ; iii) l’appui aux SFD pour la couverture géographique du territoire national ; iv) la mise en place de mécanismes d’accompagnement des SFD dans le cadre de l’offre de services non financiers

D’une durée de 4 ans et un budget total de 7 300 000 USD, le Programme est conjointement financé par le PNUD (1 250 000 USD), UNCDF (500 000 USD), les banques commerciales (3 000 000 USD), la Coopération Suisse (2 300 000 USD) et une contribution en nature du Gouvernement (250 000 USD). Cet investissement permettra aux institutions financières d’injecter environ 48 millions USD de crédit et de mobiliser 8 millions USD d’épargne, présentant un effet de levier global de 10.

Organisme mise en œuvre : SP Promotion MicroFinance

Présentation : PNUD

Document projet

Page publiée le 7 août 2018