Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1989 → HYDROCHIMIE ET GEOCHIMIE ISOTOPIQUE DE CIRCULATIONS SOUTERRAINES EN MILIEU VOLCANIQUE SOUS CLIMAT SEMI-ARIDE (GRANDE CANARIE, ILES CANARIES)

Université de Paris 11 (1989)

HYDROCHIMIE ET GEOCHIMIE ISOTOPIQUE DE CIRCULATIONS SOUTERRAINES EN MILIEU VOLCANIQUE SOUS CLIMAT SEMI-ARIDE (GRANDE CANARIE, ILES CANARIES)

GASPARINI, ANNE

Titre : HYDROCHIMIE ET GEOCHIMIE ISOTOPIQUE DE CIRCULATIONS SOUTERRAINES EN MILIEU VOLCANIQUE SOUS CLIMAT SEMI-ARIDE (GRANDE CANARIE, ILES CANARIES)

HYDROCHEMISTRY AND ISOTOPIC GEOCHEMISTRY OF GROUNDWATER FLOW PATHS IN VOLCANIC AREA UNDER SEMI-ARID CONDITIONS (GRAN CANARY, CANARY ISLANDS)

Auteur : GASPARINI, ANNE

Université de soutenance : Université Paris 11

Grade : Doctorat : TERRE, OCEAN, ESPACE : 1989

Résumé
L’archipel volcanique des iles canaries est situé à 150 km au large de la côte atlantique du sahara (28n, 16w), en zone climatique semi-aride. ce travail vise a l’amélioration de la connaissance du système de circulations d’eaux souterraines du sud de grande canarie, autour de l’aquifère récemment découvert du massif phonolitique d’amurga. la fonction "entrée" est déterminée par une étude chimique (na+, cl, so42) et isotopique (18o, 2h) des précipitations moyennes mensuelles échantillonnées pendant deux ans le long d’une transversale nord-sud de l’ile. les origines, les modes d’acquisition de la salinite, les temps de résidence moyens des eaux sont précisées par une approche combinée géochimique et isotopique (18o, 2h ; 3h ; 13c, 14c). au cours de leur percolation à travers la zone non saturée, les eaux se minéralisent par lessivage de minéraux d’origine météorique ou évaporitique, et/ou par hydrolyse des silicates des formations volcaniques. la concentration des solutions par évaporation, le long temps de résidence des eaux au sein de l’encaissant volcanique favorisent l’augmentation de la salinite totale. d’autres processus de dissolution sont invoques dans certaines eaux côtières, comme dans celles de l’aquifère phonolotique d’amurga, qui apparait comme très peu circulant et probablement isole de la recharge actuelle

Mots clés : ILES CANARIES - CLIMA SEMI-ARIDE - MILIEU VOLCANIQUE - HYDROCHIMIE - ISOTOPES - CIRCULATION SOUTERRAINE - HYDRODYNAMIQUE - MILIEU SEMI ARIDE - CANARIES - ILE GRANDE CANARIE - TEMPS RESIDENCE

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 2 mars 2009, mise à jour le 22 janvier 2018