Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2017 → Contribution à l’étude de l’effet de la remontée des eaux de la nappe phréatique de Ouargla sur le béton à base de matériaux locaux

Université Kasdi Merbah Ouargla (2017)

Contribution à l’étude de l’effet de la remontée des eaux de la nappe phréatique de Ouargla sur le béton à base de matériaux locaux

ABIMOULOUD Youcef

Titre : Contribution à l’étude de l’effet de la remontée des eaux de la nappe phréatique de Ouargla sur le béton à base de matériaux locaux

Auteur : ABIMOULOUD Youcef

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : DOCTORAT ES SCIENCES Spécialité : Génie Civil Option : Géo/Matériaux 2017

Résumé
La remontée des eaux de la nappe phréatique de Ouargla cause plusieurs dégradations qui ont été constatées sur les parties enterrées des structures en béton réalisées dans cette région telles que les fondations, les longrines et les réseaux d’assainissements ( conduites et regards), à cause de la qualité du béton produit et le type des conduites utilisées, qui n’arrivent pas à résister aux agents chimiques agressifs du milieu où sont-ils implantés ; ce qui touche directement à leur durabilité, terme qui signifie le pouvoir de l’élément en service de résister aux actions communes des facteurs atmosphériques et autres (variation de température et d’humidité, l’action des différentes gaz contenus dans l’air et des sels solubles dans l’eau...etc.). En outre, l’utilisation des matériaux locaux comme le sable de dune broyé, en substitution au ciment ordinaire, constitue une alternative qui reste à prouver sur le terrain. L’objectif de cette recherche est d’étudier la durabilité des bétons dans la région de Ouargla sous l’effet de la remontée des eaux de la nappe phréatique qui permit l’attaque des agents agressifs qui y sont dissouts et l’incorporation de sable de dune broyé entant que matériau local afin d’améliorer la qualité du béton produit. Pour ce faire, des éprouvettes en béton ont fait l’objet d’essais de durabilité dans le milieu réel et dont les résultats ont été comparés à ceux des éprouvettes témoins, d’autres ont été laissées au laboratoire pour simuler, d’une part, l’effet cyclique du phénomène de la remontée des eaux de la nappe et l’effet du retard de l’exposition au milieu agressif d’autre part. D’après l’étude, nous concluons que le béton est de faible durabilité dans le milieu agressif de la nappe phréatique de Ouargla s’il est à base de ciment portland composé CPJ (CEM II/A-M), le ciment résistant aux sulfates CRS (CEM I/A-D) montre des résultats meilleurs, l’utilisation du sable de dune finement broyé présente une bonne alternative afin d’améliorer la qualité du béton sous l’effet de la remontée des eaux de la dite nappe. Le retard de l’exposition du béton en CRS (CEM I/A-D) au milieu agressif ne présente aucun effet défensif alors que l’immersion cyclique dans les eaux de la nappe de Ouargla a montré un effet dégradant notamment avec l’augmentation de la fréquence du cycle.

Mots clés : Béton, durabilité, sable de dune broyé, remontée des eaux, agression cyclique, sebkha.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 18 avril 2019