Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2018 → Contribution à l’étude des polysaccharides de deux plantes spontanées récoltées au Sahara septentrional Est Algérien (région d’El Oued)

Université Kasdi Merbah Ouargla (2018)

Contribution à l’étude des polysaccharides de deux plantes spontanées récoltées au Sahara septentrional Est Algérien (région d’El Oued)

ALLAOUI Safia et BEKIRI Fatiha

Titre : Contribution à l’étude des polysaccharides de deux plantes spontanées récoltées au Sahara septentrional Est Algérien (région d’El Oued)

Auteur : ALLAOUI Safia et BEKIRI Fatiha

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : MASTER ACADEMIQUE Domaine : Sciences de la Nature et de la Vie 2018

Résumé
La présente étude s’oriente sur l’étude des polysaccharides issus de deux plantes spontanées à caractère médicinal récoltées au Sahara septentrional Est Algérien de la région d’El Oued. Il s’agit d’Oudneya africana (Brassicaceae) et d’Ephedra alata (Ephedraceae). Pour l’étude de la composition chimique des polysaccharides, ainsi que pour évaluer leurs activités anti-oxydante et antidiabétique, les extraits polysaccharidiques sont obtenus par macération à chaud dans de l’eau distillée. Les rendements massiques des extractions des polysaccharides hydrosolubles des feuilles (OAL) et des fruits (OAF) d’Oudneya africana et des feuilles d’Ephedra alata (EAL), sont de 14,5%, 6,05% et 8,3% respectivement. L’étude de la composition biochimique des extraits polysaccharidiques montre que les oses neutres sont les constituants majeurs de toutes les fractions. Il est noté des teneurs en oses réducteurs et en polyphénoles totaux nulles dans toutes les fractions étudiées. Après une hydrolyse par l’acide trifluoroacétique, la chromatographie sur couche mince (CCM) indique l’arabinose et le glucose comme oses constitutifs communs pour les trois fractions. L’étude de l’activité antioxydante des polysaccharides a révélée des pourcentages d’inhibition des radicaux DPPH de 86,21% (OAL), 85,55% (OAF) et 77,49% (EAL). L’activité antidiabétique des extraits polysaccharidiques, porte sur la détermination de leur pouvoir inhibiteur de l’enzyme α-D-glucosidase. L’étude a montré que la fraction OAL présente le pouvoir inhibiteur de l’α-D-glucosidase remarquable, soit 77,67%, pour une concentration de 100 mg/ml.

Mots clés : Polysaccharides, Oudneya africana, Ephedra alata, antioxydant, antidiabétique

Présentation

Version intégrale (1,1 Mb)

Page publiée le 16 janvier 2019