Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2017 → Etude analytique comparative et caractérisation de l’huile essentielle des différentes parties d’Ocimum basilicum L. cultivées sous climat aride.

Université Kasdi Merbah Ouargla (2017)

Etude analytique comparative et caractérisation de l’huile essentielle des différentes parties d’Ocimum basilicum L. cultivées sous climat aride.

TLILI Ahlem et BENTAYEB Hadjer

Titre : Etude analytique comparative et caractérisation de l’huile essentielle des différentes parties d’Ocimum basilicum L. cultivées sous climat aride.

Auteur : TLILI Ahlem et BENTAYEB Hadjer

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Master Académique Spécialité : Chimie 2017

Résumé
Dans notre travail, nous nous sommes intéressés à l’étude de l’effet des saisons de culture et les parties de la plante Ocimum basilicum L.Genovese (basilic), sur le rendement d’extraction, la qualité et la constitution de ses huiles essentielles ainsi que quelques activités biologiques. Cette plante, connue pour ses effets thérapeutiques est cultivée pour ce travail, dans une zone agricole à Oum-Erraneb (Ouargla). Le rendement d’extraction des huiles essentielles du basilic obtenu, s’avère acceptable pour les divers organes. Il varie de 0.3120 à 1.2035 % pour les feuilles ; de 0.4048 à 0,7782 % pour les fleurs et à l’état de traces pour les tiges et les graines. Les valeurs maximales ont été observées en automne, et minimales en hiver pour les feuilles, et en été pour les fleurs. L’analyse des huiles essentielles, par Chromatographie sur Couche Mince (CCM) et Chromatographie sur Colonne ouverte de gel de silice (CC), nous a permis d’identifier les deux composés majoritaires : le linalol et l’eugénol (confrontation avec les Rf et les spectres IR des étalons purs). L’activité antioxydante a été évaluée par la méthode de réduction du DPPH•. Les valeurs de la CI50 sont 20,867±0,03 ; 20,536±0,03 et 23,660±0,08 µg/ml pour les feuilles et 24,162±0,06 ; 19,696±0,01 et 27,327±0,04 µg/ml pour les fleurs dans les trois saisons : été, automne et hiver respectivement. L’activité antimicrobienne a été testée par la méthode de l’aromatogramme sur trois souches bactérienne (Escherichia coli ATCC 25923, Pseudomonas aeruginosa ATCC 27853 et Staphylococcus aureus ATCC 25922).Les résultats montrent que les huiles essentielles sont actives contre : Escherichia coli ATCC 25923 et Staphylococcus aureus ATCC 25922, les diamètres d’inhibition varient de 8 à 18 mm pour les feuilles et de 12 à 25 mm pour les fleurs. Notons enfin, que les huiles essentielles des plantes récoltées en automne sont plus actives que celles des autres saisons.

Mots clés : Ocimum basilicum Genovese huiles essentielles activité antioxydante activité antimicrobienne

Présentation

Version intégrale (2,02 Mb)

Page publiée le 12 janvier 2019