Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2017 → Contribution a l’amélioration de la gestion des déchets solides dans les mines au Burkina-Faso : cas de la mine de Mana

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2017

Contribution a l’amélioration de la gestion des déchets solides dans les mines au Burkina-Faso : cas de la mine de Mana

BAGNIOU Dorcas Manglibè

Titre : Contribution a l’amélioration de la gestion des déchets solides dans les mines au Burkina-Faso : cas de la mine de Mana

Auteur : BAGNIOU Dorcas Manglibè

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : MASTER DANS LA SPECIALITE EAU ET ASSAINISSEMENT 2017

Résumé
Dans un contexte de développement durable, il convient de faire en sorte que la production, de même que l’exploitation des biens se fassent dans le souci de limiter les impacts sur l’environnement. C’est en ayant à cœur ce souci que la société minière SEMAFO BF S.A/Mana a commandé une étude diagnostic de son système de gestion des déchets solides afin d’en relever les insuffisances pour corrections. En effet pour ces travaux il a été mené un diagnostic de la gestion des déchets révélant l’existence d’une politique en la matière conforme à la législation Burkinabé, mais avec des insuffisances au niveau de la précollecte, de la collecte et du traitement des déchets solides une fois ramassés. Dans le cadre de cette étude il a été mené une quantification du gisement des déchets solides révélant qu’il est produit 8 606,59 kg de déchets solides à la mine de Mana. Ensuite il a été fait deux grandes campagnes de caractérisation des déchets solides en saison sèche et en saison humide se basant sur le MODECOMTM (mode de caractérisation des ordures ménagères) de l’ADEME. Les déchets solides ont été triés selon des mailles de diamètres respectifs 100mm, 20 mm. Il a donc été obtenu en saison sèche, des proportions de 81% pour les gros, 16% pour les moyens et enfin 3% pour les éléments fins. Dans le même ordre, en saison humide il a été obtenu en 76% pour les gros, 19% pour les moyens et 5% pour les moyens. Les déchets les plus représentés sont les cartons, les textiles, les composites et les plastiques. En définitive il a été retenu la valorisation matière laquelle est mieux adaptée pour la gestion des déchets solides produits par la mine de MANA

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 24 septembre 2018