Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2016 → Entre distance géographique et distance sociale : le risque de paludisme-infection en milieu urbain africain : l’exemple de l’agglomération de Dakar, Sénégal

Aix-Marseille Université (2016)

Entre distance géographique et distance sociale : le risque de paludisme-infection en milieu urbain africain : l’exemple de l’agglomération de Dakar, Sénégal

Borderon, Marion

Titre : Entre distance géographique et distance sociale : le risque de paludisme-infection en milieu urbain africain : l’exemple de l’agglomération de Dakar, Sénégal

Between spatial distance and social distance : the risk of malaria infection in African urban areas the case study of Dakar, Senegal

Auteur : Borderon, Marion

Université de soutenance : Aix-Marseille Université

Grade : Doctorat : Géographie : Aix-Marseille : 2016

Résumé
Cette thèse défend l’intérêt d’appliquer une démarche d’analyse exploratoire de données spatiales pour examiner un phénomène complexe irréductible, dans un contexte limité en données : le paludisme-infection à Dakar. Chaque partie du système pathogène du paludisme est nécessaire mais non suffisante au fonctionnement du système. Il n’y a paludisme-infection que lorsque les trois composantes sont en contact : le parasite, le vecteur et l’hôte humain. La recherche des lieux où ces contacts peuvent s’opérer facilement est donc primordiale dans la lutte contre le paludisme et l’amélioration des programmes visant à la diminution voire l’élimination de la maladie. L’analyse exploratoire, encore très peu appliquée dans les pays dits du Sud, se définit ainsi comme une démarche de recherche mais aussi comme un moyen d’apporter des réponses aux besoins sanitaires. Elle pousse à l’observation, sous différents angles, des déterminants sociaux qui sont impliqués dans la réalisation du phénomène, tout comme à l’examen des interactions existantes entre eux. Nous avons récolté des informations quantitatives variées, en lien direct et indirect avec l’étude du paludisme. Interprétation d’images satellites, données censitaires, résultats d’enquêtes sociales et sanitaires ont été intégrées dans un système d’information géographique pour décrire la ville et ses habitants. Le croisement de ces sources a permis d’étudier les faces spatiales du risque épidémique palustre. Le recours à des analyses statistiques et géostatistiques, bivariées et multivariées, a permis de souligner que le risque d’infection des populations dépendait fortement d’une distance, que l’on a qualifié de sociale.

Mots clés : Dakar Risque Paludisme-Infection Distance spatiale Distance sociale Analyse exploratoire de données spatiales

Présentation (SUDOC)

Version intégrale

Page publiée le 15 octobre 2018