Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2017 → Etude de la mise en place d’un système de suivi-évaluation du service d’eau potable en milieu rural : cas de la commune de Sapone au Burkina Faso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2017

Etude de la mise en place d’un système de suivi-évaluation du service d’eau potable en milieu rural : cas de la commune de Sapone au Burkina Faso

NGODJO TAYO Fabrice

Titre : Etude de la mise en place d’un système de suivi-évaluation du service d’eau potable en milieu rural : cas de la commune de Sapone au Burkina Faso

Auteur : NGODJO TAYO Fabrice

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : MASTER, SPECIALITE DE L’EAU ET DE L’ENVIRONNEMENT 2017

Résumé
L’objectif principal de ce travail est de contribuer à la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation du service public d’eau potable dans la commune de Saponé pour une amélioration du service. À partir des entretiens avec les acteurs identifiés au préalable, un diagnostic du système actuel de suivi évaluation a été fait. Le diagnostic consistait à établir la situation du service d’eau potable, les systèmes de gestions, et la pratique actuel du suivi-évaluation. Il en ressort qu’aucun cadre formel n’est établit pour assurer la pérennité du service d’eau potable malgré la disponibilité d’acteurs, d’indicateurs et d’outils. Ensuite, une analyse a été faite pour identifier les indicateurs et outils nécessaires au suivi-évaluation. Sur la base de critères bien définis, des indicateurs de performance du service ont été choisis ainsi que les données nécessaires pour les renseigner et calculer. Le dispositif proposé sera piloté le CCEA à travers un groupe de suivi-évaluation créé en son sein et qui travaillera en étroite collaboration avec SCEA. Le groupe est chargé entre autre de la collecte régulière des données, de l’analyse des informations recueillies, et d’apprécier l’état du service de l’eau dans la commune. Pour assurer la prise en charge de leur budget de fonctionnement par la Mairie, une étude de faisabilité a été faite. Et il en ressort que pour le fonctionnement du groupe de suivi-évaluation coûtera annuellement à la commune la somme de 400 000 FCFA. La commune aura ainsi des éléments solides sur lesquels s’appuyer pour une prise de décision.

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 12 septembre 2018