Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2016 → Etude d’extension d’aménagement des bas-fonds rizicoles de type PAFR : cas de Koumbri et de Ingaré – province du Yatenga, Burkina Faso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2016

Etude d’extension d’aménagement des bas-fonds rizicoles de type PAFR : cas de Koumbri et de Ingaré – province du Yatenga, Burkina Faso

OUEDRAOGO Soudouba Barnabé

Titre : Etude d’extension d’aménagement des bas-fonds rizicoles de type PAFR : cas de Koumbri et de Ingaré – province du Yatenga, Burkina Faso

Auteur : OUEDRAOGO Soudouba Barnabé

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : MASTER DE L’INGENIERIE DE L’EAU ET DE L’ENVIRONNEMENT 2016

Résumé
Le présent Mémoire traite des résultats de l’étude d’extension d’aménagement de bas-fonds rizicoles au bénéfice des populations de deux villages dont l’un est situé dans la commune de Thiou et l’autre dans la commune de Koumbri, région du nord, au Burkina Faso. L’aménagement est ici proposé dans un contexte de crises productives. Un diagnostic sommaire fait sur les deux périmètres existants a permis d’énumérer quelques insuffisances sur les ouvrages et sur l’aménagement en général. L’étude d’extension du site de Ingare (commune de Thiou) a permis de concevoir une diguette suivant les courbes de niveau couvrant 5 ha pour 50 exploitants et celle de Koumbri une diguette suivant les courbes de niveau couvrant 5 ha pour 50 exploitants. Les ouvrages proposés ont été mis en œuvre par le PAFR, et permettront de stocker une lame d’eau uniforme dans les rizières. Le présent Mémoire technique présente les études techniques de base qui permettent d’identifier les intérêts d’un tel aménagement pour les populations et de déterminer les caractéristiques physiographiques du bassin versant et du bas-fond. L’option finale, calée suivant les habitudes culturales des populations dans ces zones, est la culture du riz pluvial. L’aménagement pour l’extension de 05 ha du bas-fond de Ingare est estimé à 8 280 674 FCFA TTC (Toute taxe comprise) et celui de Koumbri à 7 430 637 FCFA TTC, soit un cout unitaire à l’hectare de 1 656 135 FCFA TTC et de 1 486 127 FCFA TTC respectivement pour le bas-fond de Ingare et de Koumbri.

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 16 septembre 2018