Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → Thèses en préparation → 2016 → Réinterprétation des constructions traditionnelles en terre face aux nouveaux besoins et enjeux de la conception bioclimatique en Iran (Histoire, Modélisation, Optimisation)

Paris Est (2016)

Réinterprétation des constructions traditionnelles en terre face aux nouveaux besoins et enjeux de la conception bioclimatique en Iran (Histoire, Modélisation, Optimisation)

Behnaz Khosh Bin Roudi

Titre : Réinterprétation des constructions traditionnelles en terre face aux nouveaux besoins et enjeux de la conception bioclimatique en Iran (Histoire, Modélisation, Optimisation)

Auteur : Behnaz Khosh Bin Roudi

Université : Paris Est

Discipline : Architecture

Sous la direction de : Robert Leroy et de Loïc Couton

Résumé
Cette thèse est basée sur la construction en terre en Iran dans la zone désertique, la plus aride et la plus chaude qui représente 65% de la superficie du pays. Dans cette zone, il y a plusieurs villes qui sont construites avec différents types de terre crue. Dans le centre de ces villes, où se situe généralement le tissu historique, on trouve un grand nombre de constructions traditionnelles, dont 90% d’entre elles sont des maisons d’habitation, et qui sont aujourd’hui abandonnées car une majorité d’entre elles ne remplit plus les critères d’habitabilité et de confort modernes. Le point de départ de cette recherche est d’évaluer le potentiel de la terre crue et par la suite, de proposer une méthodologie de conception architecturale par une étude de faisabilité constructible tout en déterminant le nombre d’étage acceptable en terre en s’inspirant de l’architecture traditionnelle iranienne.il doit être adapté aux nouveaux contextes locaux avec des solutions technologiques performants et innovantes. Les résultats obtenus tout au long de cette recherche seront exposés aux responsables de l’urbanisme de la ville de Yazd (la ville de cas d’étude) avec, comme objectif final, de proposer un projet réel qui pourrait être intégré dans le plan d’aménagement du territoire de Yazd. L’enjeu principal sera de contribuer à l’élaboration de technique de restauration et de mode de mise en œuvre performant, à la fois pour la construction de nouveaux bâtiments avec des matériaux mixtes à base de terre crue, et pour la restauration des bâtiments anciens construits en terre crue, afin de préserver l’identité culturelle, urbaine et architecturale de la ville

En préparation depuis le : 30-09-2016

Source : Theses.fr

Page publiée le 8 avril 2019