Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → Thèses en préparation → 2016 → Déterminants environnementaux de la distribution des Culicoides, vecteurs de virus animaux, au Maroc

Montpellier, SupAgro (2016)

Déterminants environnementaux de la distribution des Culicoides, vecteurs de virus animaux, au Maroc

Bourquia Maria

Titre : Déterminants environnementaux de la distribution des Culicoides, vecteurs de virus animaux, au Maroc

Auteur : Bourquia Maria

Université : Montpellier, SupAgro en cotutelle avec l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan 2

Discipline : Mécanismes des Interactions parasitaires pathogènes et symbiotiques

Sous la direction de : Claire Garros et de Khalid Khallaayoune.

En préparation depuis le : 10-10-2016 .

Résumé
Ce projet vise à déterminer la distribution des Culicoides au Maroc et à cartographier le risque de transmission des virus qui leur sont associés. En effet, déterminer la distribution des vecteurs est un élément essentiel pour estimer le risque de transmission. De telles cartes de risque sont extrêmement importantes pour cibler les actions de surveillance et de lutte dans une perspective d’améliorer le rapport coût/bénéfice de ces programmes. Elles pourront être utiles dans le cadre de la FCO, mais aussi dans celui de la peste équine, dont le virus est lui aussi transmis par les Culicoides. Pour cartographier les principales espèces de Culicoides à l’échelle nationale et caractériser leurs déterminants écologiques, il est nécessaire de réaliser un échantillonnage rigoureux des populations de Culicoides et cela en croisant les zones climatiques et les zones d’occupation du sol et de classification écologiques du Maroc. Cette approche permettra de définir des zones éco-climatiques, à l’intérieur desquelles nous faisons l’hypothèse que les populations de Culicoides montrent une diversité et une dynamique de population comparables. Ensuite nous utiliserons une analyse fine des suivis longitudinaux pour définir les périodes de l’année où l’abondance des principales espèces de Culicoides est attendue comme maximale dans chacune des zones éco-climatiques.

Source : Theses.fr

Page publiée le 8 avril 2019