Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → Thèses en préparation → 2017 → Système d’alertes précoces, géomatiques, géorisques et risques liés à l’eau dans la moyenne et basse vallée de la Mejerda

Université Paris Est (2017)

Système d’alertes précoces, géomatiques, géorisques et risques liés à l’eau dans la moyenne et basse vallée de la Mejerda

Bouzid Mohamed Khaled

Titre : Système d’alertes précoces, géomatiques, géorisques et risques liés à l’eau dans la moyenne et basse vallée de la Mejerda

Auteur : Bouzid Mohamed Khaled

Université : Université Paris Est en cotutelle avec l’Université Carthage

Discipline : Sciences et Technologies de l’Information Géographique

Sous la direction de : Benoît Deffontaines

Résumé
La région de la Mejerda (Moyenne et basse) fait partie de la Tunisie septentrionale du domaine nord orientale « Zone des diapirs », cette zone est caractérisée par une géologie assez complexe dont la structuration est étroitement gouvernée par le réseau des failles multidirectionnelles et la dynamique halocinétique du Trias. Grâce à sa position et sa topographie, la région peut se développer en divers types d’économie. A présent, dans cette région se localisent des travaux d’importance économique et culturelle tels que barrages et infrastructures routières. Beaucoup d’aménagements qui ont été réalisés dans cette zone n’ayant pas pris en compte les spécificités du milieu physique et qui ont conduit à des dégâts irréversibles : le bombement des structures salifères et leurs érosion régressive sur les infrastructures notamment sur le réseau routier et autoroutier, glissements de terrain, inondations catastrophiques en zone urbaines, mais aussi envasement des barrages. Le sujet proposé a pour but de focaliser sur les géorisques aux abords de la Mejerda et l’analyse des causes de ces risques en mettant en évidence d’un certain nombre d’applications concernant les glissements des terrains, les extrusions salifères, le réseau autoroutier, alinisation des eaux d’oued Mejerda et la néotectonique au l’entour de la moyenne Mejerda. La réalisation d’un système d’alerte précoce et de documents géo-cartographiques multi sources destinées à attirer l’attention des aménageurs sur les dangers potentiels ou réels, présentés par certaines portions du territoire en relation avec la nature et les particularités des terrains. Le projet propose une méthodologie basée sur une approche s’appuyant sur l’utilisation de géoradar et une base des données cartographie et une analyse multi-sources et transdisciplinaire pour aboutir à un inventaire exhaustif et une meilleure caractérisation des indices et des facteurs de ces géorisques. L’approche méthodologique adoptée se fonde sur l’application de géoradar, l’exploitation d’images satellites et une analyse morphostructurale et néotectonique pour l’inventaire, l’analyse des mouvements de masses et la genèse des structures salifères ainsi que leurs impacts sur les différentes infrastructures environnantes. Les résultats attendus à partir de ce projet sont : 1. Cartographier les zones potentiellement instables à travers toute la région d’étude. 2. Construction d’une base des données sous SIG, télédétection et géoradar contenant les aspects morphostructuraux et tectoniques de cette région. 3. Réaliser des cartes des géorisques qui donnent une réponse appréciable sur les zones instables notamment sur le réseau routier et autoroutier. 4. Prendre en considération certains éléments géologiques (les structures salifères) et morphologiques tels les phénomènes géodynamiques, les différents processus d’instabilités des versants et l’activité néotectonique qui vont être appliqué aux plans d’aménagements dans les années qui viennent de la région de la Mejerda. 5. Création d’un système d’alerte précoce aux géorisques permet une surveillance en temps réel et une plus grande préparation, et d’achever à un inventaire exhaustif et une meilleure caractérisation des indices et des facteurs d’instabilité. Objectifs principaux : - Faire un couplage entre la géologie et la géomatique et le géoradar pour attirer l’attention des constructeurs sur les géorisques et dangers présentés par certaines portions du tracé d’autoroute. - Réaliser d’u système d’alerte précoce des géorisques et les risque lié à l’eau et d’une base des données multi source de la région destinées à bien comprendre la particularité et la complexité des structures géologiques sous l’effet de l’explosion démographique ainsi l’important développement économique.

En préparation depuis le : 31-03-2016 .

Source : Theses.fr

Page publiée le 12 septembre 2018