Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Mali → Changement climatique et rongeurs ravageurs des cultures : effet attractif des cultures de saison sèche sur les espèces du genre Arvicanthis au Mali

Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako (Mali) 2017

Changement climatique et rongeurs ravageurs des cultures : effet attractif des cultures de saison sèche sur les espèces du genre Arvicanthis au Mali

Ag Atteynine, Solimane

Titre : Changement climatique et rongeurs ravageurs des cultures : effet attractif des cultures de saison sèche sur les espèces du genre Arvicanthis au Mali

Climate change & rodent crop pests : effect of dry season crops on Arvicanthis species in Mali

Auteur : Ag Atteynine, Solimane

Université de soutenance : Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako (Mali) co tutelle Aix-Marseille Université.

Grade : Doctorat : Sciences de l’environnement. Biologie des populations et écologie : Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako (Mali) : 2017

Résumé
Au Mali, pendant la saison sèche se pose la question de l’effet attractif exercé par les cultures de saison sèche sur les rongeurs ravageurs ; lequel serait d’autant plus marqué sur le gradient latitudinal d’aridité soudano-sahélien GECS (1100 mm à 200 mm). Ces hypothèses sont testées chez le genre Arvicanthis (A.ansorgei,A.niloticus). Les résultats de la prospection cytogénétique antérieure 1994-1999 & une prospection élargie 2009-2014, révèle des changements récents des aires de distribution des 2 espèces ; suggérant un rôle fort de leur adaptation chronobiologique dans le déterminisme de leur distribution. Cette approche horizontale suivie d’une approche verticale (2009-2016) compare 4 indicateurs de l’effet attractif des CSS vs les MNC dans les 5 régions climatiques du GECS (Sikasso, Koulikoro, Ségou, Mopti, Gao). Les densités de populations des 2 espèces sont plus élevées dans les CSS vs les MNC ; et cet effet attractif des CSS augmente avec l’aridité dans l’aire d’A.niloticus. Le ratio de "stratèges migrateurs" au sein des populations démontre l’effet tampon des CSS et confirme la fréquence de ces épisodes. L’étude du régime alimentaire confirme leur régime phytophage. En milieu naturel, l’aridité induit une baisse de la consommation de plantes compensées par celle d’Arthropodes non orthoptères ; et la diversité des plantes consommées diminue avec l’aridité chez A.ansorgei vs augmente avec l’aridité chez A.niloticus. L’effet tampon des CSS "neutralise" les différences interspécifiques et chez les 2 espèces, dans les CSS, la diversité des adventices consommés diminue au détriment des plantes cultivées en particulier le riz.et la consommation en Orthoptères augmente

Mots clés : Piégeage au Kalani-Sur-Pistes Chemins d’impacts de l’aridité Ravageurs des cultures de saison sèche Effet tampon des cultures Régime alimentaire des rongeurs Rôles des zones inondables

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 2 décembre 2018