Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2017 → Bassin versant de la haute MEKERRA (NW Algérien) : hydrologie, géochimie et pollution.

Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT) 2017

Bassin versant de la haute MEKERRA (NW Algérien) : hydrologie, géochimie et pollution.

Hallouche Bachir

Titre : Bassin versant de la haute MEKERRA (NW Algérien) : hydrologie, géochimie et pollution.

Auteur : Hallouche Bachir

Université de soutenance : Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT)

Grade : Docteur en Sciences 2017

Résumé
Le présent travail a été mené sur le bassin versant de la Haute Mekerra qui occupe la partie sud du bassin versant de la Macta (Sidi Bel Abbès, Algérie nord-occidentale). Il s’agit d’une étude pluridisciplinaire portant essentiellement sur la morphométrie, la climatologie, l’hydrologie, la géochimie et la pollution. L’étude hydrologique montre que le régime de l’Oued Mekerra est de type méditerranéen, caractérisé par l’abondance pluviale à fort débits automnaux et hivernaux, générant de fortes crues d’une part et par à une saison sèche fortement prononcée conduisant à des étiages sur de longues périodes de l’année d’autre part. La méthode statistique a permis de saisir les variations spatiales des écoulements en relation avec le climat semi-aride et la physiographie du bassin versant, de même sa forte variabilité temporelle, annuelle et surtout saisonnière et journalière. Par ailleurs, la caractérisation hydrogéochimique des eaux souterraines en utilisant une combinaison de méthodes géochimiques et statistiques montre que la distribution spatiale de la minéralisation évolue dans le sens des écoulements des eaux, ce qui confirme le contrôle des conditions hydrogéologiques sur la chimie des éléments majeurs des eaux souterraines. Dans cette optique, une diversification de faciès chimiques sont définis, dont les plus représentatifs sont le faciès chloruré- magnésien (nappe de Ras El Ma) et le bicarbonaté-calcique (nappe Mouley Slissen). Enfin, les analyses chimiques des eaux souterraines montrent que les foyers de pollution sont liés aux teneurs dépassant la norme admise en nitrates (> 50 mg.L-1). Ainsi, l’évaluation de la vulnérabilité à la pollution de la nappe de Ras El Ma par la méthode DRASTIC révèle que cette dernière présente une vulnérabilité élevée lorsque les formations aquifères sont affleurantes. Cette vulnérabilité devint modérée lors que les formations aquifères sont confinées.

Mots clés : Haute Mekerra, Sidi Bel Abbès, Hydrologie, Hydrogéochimie, Faciès chimique, Pollution, DRASTIC.

Annonce

Version intégrale (27,15 Mb)

Page publiée le 17 mai 2019