Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2007 → Pertinence des périphéries comme lieu d’emergence de nouvelles figures de territorialisation : socio-anthropologie des douars : Ain El Beida et Sidi El Bachir (Oran)

Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia) 2007

Pertinence des périphéries comme lieu d’emergence de nouvelles figures de territorialisation : socio-anthropologie des douars : Ain El Beida et Sidi El Bachir (Oran)

SOUIAH Mehdi

Titre : Pertinence des périphéries comme lieu d’emergence de nouvelles figures de territorialisation : socio-anthropologie des douars : Ain El Beida et Sidi El Bachir (Oran)

Auteur : SOUIAH Mehdi

Université de soutenance : Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia)

Grade : Magister 2007

Résumé
Le présent document comporte quatre chapitres. Il y a en premier lieu le chapitre introductif qui détaille les différentes étapes de notre travail à savoir la « constitution de l’objet d’étude », la « formulation de l’hypothèse » et « l’élaboration de la stratégie de recherche ». Pour le deuxième chapitre nous avons voulu que cela soit une sorte de tableau descriptif des deux espaces étudiés, dont le but est de montrer que le cadre physique peut être un précieux révélateur permettant de comprendre le « processus de territorialisation » et la « production de modèles d’appropriation ». Dans le troisième chapitre nous avons abordé la question du « mode de vie » dans les douars périphérique et les différentes « formes de sociabilité » qu’ils abritent. Et enfin dans le quatrième chapitre nous avons mis l’accent sur l’étude de la mobilité, considérant que les douars périphériques sont le produit de la migration et de la mobilité résidentielle. Ce dernier chapitre est composé de deux parties, le premier est la transcription intégrale de trois récits de vie, quant à la seconde, elle est consacrée à l’analyse de ces témoignages. Le temps que nous avons consacré à l’étude de ces deux quartiers est de dix-huit mois, dont quatre pour la phase exploratoire : observation in-situ, entretiens exploratoires et prise de contacts, recherche bibliographique ; plus de sept mois pour l’investigation empirique : réalisation d’entretiens ; le temps restant a été réservé à la rédaction de ce document.

Mots clés : Espace Périphérique ; Logement ; Douars ; Migration ; RHP ; Sociabilité ; Clandestinité ; Quartier ; Propriété ; Adolescente ; Ain El Beida ; Sidi El Bachir.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 9 février 2019