Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2007 → Etude des propriétés fonctionnelles des protéines du lait de dromadaire

Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia) 2007

Etude des propriétés fonctionnelles des protéines du lait de dromadaire

YOUCEF Nariméne

Titre : Etude des propriétés fonctionnelles des protéines du lait de dromadaire

Auteur : YOUCEF Nariméne

Université de soutenance : Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia)

Grade : Magister 2007

Résumé
Lorsque le lait maternel vient à manquer dans l’alimentation, il est remplacé par le lait d’une espèce animale, le plus souvent le lait de vache. Cependant les protéines du lait de vache peuvent entrainer chez certains sujets des effets indésirables comme l’allergie aux protéines du lait de vache (APLV). La substitution du lait de la vache par des laits traités par des procédés technologiques, dits « hypoallergéniques », constitue actuellement le seul alternatif. L’utilisation du lait de dromadaire, espèce taxonomiquement éloignée de la vache, pourrait-elle être envisagée comme solution de remplacement du lait de vache chez les sujets APLV. Le but de notre travail est d’étudier les caractéristiques biochimiques des protéines du lait de dromadaire et l’antigénicité-allergénicité des protéines du lactosérum du lait de dromadaire à partir d’un modèle animal (souris Balb/c) sensibilisé aux protéines du lait de vache. La première étape est la caractérisation biochimique. Nous avons mesuré la teneur des protéines totales du lait de dromadaire par la méthode de Lowry, et ensuite identifier ces protéines par l’électrophorèse. La deuxième étape, par la méthode d’ELISA, nous avons étudié la réaction croisée des protéines du lactosérum du lait de dromadaire avec les lgG dirigés contre les protéines du lait de vache. Ces anticorps sont obtenus à partir de sérums de souris Balb/c après sensibilisation à l’a-la et B-Lg. La troisième étapes constitue une approche de l’étude de l’allergénicité des protéines du lactosérum du lait de dromadaire. Cette étape est réalisée in vitro en chambre d’Ussing. Le but est de vérifier s’il existe une réponse anaphylactique locale sur les fragments de jéjunum de souris sensibilisées à la B-Lg et à l’a-La en mesurant des paramètres électro physiologiques : courant de court circuit (Isc), différence de potentiel (DDP) et conductance (G).

Mots clés : Lait de dromadaire ; Lactosérum ; Réaction croisée ; Balb/c ; B-lg ; alpha-la ; Lait de vache ; Chambre de Ussing ; Allergénicité ; Anaphylaxie.

Présentation

Page publiée le 10 février 2019