Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2014 → Caractérisation phénotypique, moléculaire et l’étude des enzymes hydrolytiques chez ascochyta rabiei

Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia) 2014

Caractérisation phénotypique, moléculaire et l’étude des enzymes hydrolytiques chez ascochyta rabiei

Gharbi Samia

Titre : Caractérisation phénotypique, moléculaire et l’étude des enzymes hydrolytiques chez ascochyta rabiei

Auteur : Gharbi Samia

Université de soutenance : Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia)

Grade : Doctorat en Biologie 2014

Résumé
Par le biais du présent travail, l’implication en Algérie de l’Ascochytarabieidans la manifestation des brûlures du pois chiche (Cicer arietinum L.) a été prouvée. L’anthracnose du pois chiche, est la maladie fongique la plus redoutable pour cette culture. Ce champignon présente une grande variabilité morphologique et pathologique. La comparaison de nos isolats sur la base des critères macroscopiques et microscopiques révèle des différences entre eux. Le pouvoir pathogène est réalisé sur trois variétés de pois chiche (Flip 90-13 ; Flip 33-99 et ILC 1799), qui n’a présenté aucune agressivité vis-à-vis des deux variétés Flip 90-13, mais avec la variété ILC 1799 a montré une variabilité pathologique de 10 isolats d’Ascochytarabiei. La croissance radiale sur le milieu FPC a montré que la croissance d’Ascochytarabieiest optimale sur le support contenant différentes sources de carbone. L’activité de la pectine méthyle estérase était nulle en présence de glucose mais la forte activité était en présence de pectine de citron et de l’acide polygalacturonique. D’autre part une Faible production l’activité de polygalacturonase a été enregistrée en présence de glucose, mais la forte activité a été enregistrée en présence de l’acide polygalacturonique. La production maximale de polygalacturonase était en présence de l’acide polygalacturonique, après six jours d’incubation à un pH de 5. L’analyse de l’activité amylolytique extracellulaire en présence de l’amidon chez 10 isolatsAscochytarabieia montré une différence très significative (P <0,0001). Ainsi que l’activité cellulosique en présence de CMC a montré une forte différence significative (P<0,0001). L’activité polygalacturonique a été trouvée dans toutes les souches en présence de toutes les sources de carbone, tandis que l’activité des PME avec différentes sources de carbone était variable. Dans ce présent travail nous avons mené Une analyse électrophorètique des spectres enzymatiques Estérase(Est), Phosphatase acide (PAC), Leucine aminopeptidase(LAP),superoxide dismutase (SOD), peroxydase (POX) par le système PAGE (polyacylamide gels electrophoresis)a été menée sur 32 souches de A rabiei. L’interprétation, L’analyse électrophorétique, est de plus en plus utilisée pour vérifier des données taxonomiques préétablies et fournir des critères supplémentaires, utilisables pour clarifier les problèmes posés par la taxonomie de certains groupes. Faisant appel aux techniques de la taxonomie est effectuée enzyme par enzyme afin d’examiner l’apport et l’intérêt de comparer les individus d’Ascochytarabiei. Enfin un dendrogramme généralisé est établi, intégrant l’ensemble des données. Il révèle l’importance diversification des génomes au sein de l’espèc

Mots clés : Ascochytarabiei, Activité, peroxydase Cellulosique, Amylolytique, Phosphatase acide, Estérase, Pectinolytique, PG, PME, Leucine aminopeptidase, superoxide dismutase, Isoenzymes,

Présentation -> https://theses.univ-oran1.dz/these....

Version intégrale

Page publiée le 12 avril 2019